Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

SOCIETE

Le gouvernement du Burkina Faso va regrouper 2 223 élèves afin de leur permettre de prendre part à une session spéciale des examens et concours scolaires du primaire, du post-primaire et du secondaire au mois de septembre 2019, annonce le compte-rendu du conseil des ministres du 3 juillet 2019. 

Ces élèves sont issus de 102 établissements des régions du Centre-Nord, de l’Est, du Nord et du Sahel fortement impactées par les attaques terroristes. 

Selon des chiffres révélés par le ministre de l'Education nationale, à la date du 15 février 2019,  1135 écoles étaient fermées en raison des menaces terroristes, contraignant 154 233 élèves et 5032 enseignants à déserter les salles de classes.

Les menaces contre le système éducatif ont commencé en 2016, mais se sont aggravées en 2017, notamment dans la province du Soum (région du Sahel) et dans la province du Yatenga et du Loroum (région du Nord).

Des écoles sont incendiées, des enseignants ont été assassinés. Le 18 mars 2019, deux enseignants en service à Djibo, ont été enlevés et assassiné par des hommes armés non identifiés. Le 26 avril 2019, cinq autres enseignants étaient tués par des terroristes à Maïtaougou, une localité située dans la province du Koulpélogo, dans la région du Centre-Est.