Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

SOCIETE

Le maréchal des logis chef Zanré Mahamoudou et le maréchal des logis Issaka Tapsoba ont trouvé la mort, le 24 juin 2019 vers 12 heures, dans une embuscade tendue par des individus armés non identifiés entre les localités de Gorgadji et Arbinda ont été inhumé le 27 juin 2019 en fin d’après-midi à Dori.

C’est au cimetière militaire où une masse nombreuse de parents, d’amis et de frères d’armes avait fait le déplacement pour rendre un dernier hommage aux illustres disparus, tombés les armes à la main alors qu’ils étaient en mission commandée.

Des oraisons funèbre lues à l’occasion, on retiendra pour l’essentiel que les deux gendarmes nous quittent à la fleur de l’âge : 30 ans dont 11 ans 07 mois et 4 Jours de service pour le MDLC Mahamoudou Zanré. Le Mdl Issaka Tapsoba lui avait 27 ans et totalise 03 ans 05 mois et 25 jours de service.

Tous les deux ont laissé chacun une veuve et un orphelin. Leurs parcours professionnels étaient irréprochables. 

Une délégation gouvernementale conduite par le Ministre de la Sécurité est venue traduire, en présence des autorités régionales et locales, la compassion, le réconfort et le soutien du gouvernement aux parents des défunts et à la grande famille de la Gendarmerie Nationale.

La hiérarchie de la Gendarmerie était conduite par le Chef d’Etat-major de la Gendarmerie Nationale entouré de ses frères d’armes des corps militaires et paramilitaires.

Les deux sous-officiers ont été décorés à titre posthume de la médaille militaire.

Avant de quitter le chef-lieu de la province du Seno, Oussseni Compaoré est allé à la rencontre de ses “Hommes” du groupement de gendarmerie nationale et de la direction régionale de la police nationale.

Dans ces deux entités il a décliné sa vision de la sécurité, exprimé ses attentes et sollicité leur contribution au processus inclusif d’élaboration de la politique de sécurité nationale lancé le 17 juin 2019 par SEM le Président du Faso.

Il s’est dit satisfait des efforts déployés par ses éléments sur les différents théâtres d’opérations. Toutefois, il leur a demandé de continuer à s’investir pleinement tout en faisant preuve de discipline afin de procurer la paix et la sécurité aux populations.

Le ministre a promis revenir très prochainement à Dori pour de larges et profondes séances de travail avec les éléments de ses différentes entités de la région du Sahel.

DCPM/MSECU