Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

SOCIETE

A partir du 1er juillet 2019, les emballages des cigarettes vendues au Burkina Faso vont changer. Ils doivent désormais portés des images «choquantes» dans le but d’avertir les usagers sur les conséquences de la consommation de tabac. 

Les conditions et les modalités de ces emballages ont été dévoilées hier mardi 25 juin 2019 au cours d’une conférence de presse tenue conjointement par le ministère en charge du commerce et celui de la santé. Les acteurs ont ainsi évoqué le contexte de l’implémentation du marquage sanitaire graphique des produits du tabac au Burkina Faso. 

« Ainsi, à partir du 1er juillet 2019, les images sur les paquets de cigarettes seront désormais obligatoires pour toutes marques vendues au Burkina Faso. Les emballages marqués et les emballages non marqués seront vendus concomitamment jusqu'à l'épuisement des stocks dans un délai raisonnable de 2 à 3 mois » informe le ministère en charge du Commerce.

Par ailleurs, le département en charge du commerce a précisé que ses services techniques tels la Brigade mobile de Contrôle et de la répression des fraudes (BMC), ceux du ministère de la santé et du ministère des finances à travers la douane vont veiller au strict respect de ladite mesure.

En rappel, cette mesure d’implémentation du marquage sanitaire graphique des produits du tabac a pour objectif « de protéger la population notamment la frange des jeunes des méfaits de la cigarette et à lutter contre la fraude et la contrebande de la cigarette ».

Selon l’OMS, la consommation de tabac est l’une des plus graves menaces sur la santé publique mondiale. Elle tue plus de 8 millions de personnes chaque année dont 4 800 au Burkina Faso. 

Source : DCPM/MCIA