Aujourd'hui,
URGENT
Egypte: l'Onu demande une enquête indépendante sur la mort de l'ancien président Mohamed Morsi
Gabon: colère des femmes gabonaises après la suppression du ministère dédié à l’Égalité
Burkina: le CICR renforce les capacités des journalistes sur la couverture «responsable» des conflits armés
Procès Putsch: le parquet militaire requiert la prison à vie pour les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé. 
Procès Putsch: le parquet militaire demande la destitution des généraux Diendere et Bassole de leur grade. 
Burkina: l’ex parti au pouvoir, le CDP,  accuse certains de ses membres de vouloir sa liquidation (AIB)
Sondage: le président Roch Marc Christian Kaboré obtient la note de 4,72/10 pour sa gouvernance dans le 1er semestre de 2019
Football: les Étalons du Burkina classés 9e en Afrique et 59e au niveau mondial par la Fifa au mois de juin 2019
Gambie: le gouvernement saisit les biens et les avoirs de Yahya Jammeh
Burkina: 110 508 candidats inscrits à la session 2019 du baccalauréat

©Radio Oméga

SOCIETE

Les travailleurs des médias publics réunis au sein du Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (Synatic) ont battu le pavé ce jeudi 13 juin 2019, pour dénoncer la léthargie constatée dans la mutation de la RTB et de Sidwaya d’EPE en Sociétés d’Etat. Une marche qui est une première dans l’histoire de la presse burkinabè.

Le Synatic a observé deux journées de protestation sous la forme de sit-in, les 12 et 13 juin 2019, soldées par une marche sur la Primature le 13 juin 2019. Cela en réponse à la décision prise en conseil de ministres du 29 mai 2019. Pour Siriki Dramé, secrétaire général du Synatic, dans le compte rendu, le gouvernement préconisait « encore, des réflexions approfondies en dépit du long temps mis pour aboutir aux propositions pertinentes et consensuelles de la commission mixte ». Le Synatic tient ainsi à montrer son mécontentement face à cette léthargie dans le traitement de ce dossier.

Pour Zoubaviel David Dabiré, journaliste à la RTB, « en 2015 nous avons demandé l’amélioration de nos conditions de vie et c’est le gouvernement qui a décidé de nous proposer cette société d’Etat qui a été confinée dans une loi. Alors nous attendons sa mise en œuvre effective ». Ils ont donc effectué une marche sur le boulevard de l’indépendance en direction de la primature où ils ont livré leur message au Premier ministre. Etant absent, le message a été reçu par son Directeur de cabinet.

Le Synatic exige donc du gouvernement:

• la mutation diligente, et sans condition, des Editions Sidwaya et de la RTB en Société d’Etat avec l’ensemble du personnel, telle que recommandée par la Commission mixte ;

• la dotation conséquente de ces médias en équipements et moyens adéquats pour mener à bien leurs missions ;

• le versement intégral de la Taxe de soutien au développement des activités audiovisuelles de l’Etat aux médias publics, conformément à la loi sur l’audiovisuel.   

                                        

                                                                                        

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé