Aujourd'hui,
URGENT
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)
Cybercriminalité: une opération policière internationale démantèle un réseau de cybercriminels ayant fait plus de 40 000 victimes dans le monde

©présidence du Faso

SOCIETE

Du 14 au 20 mai 2019 se tient à Ouagadougou la 3e  Assemblée générale plénière de la Conférence épiscopale régionale d’Afrique de l’Ouest (Recowa-Cerao). Évêques, archevêques et cardinaux des 16 pays de l’Afrique de l’Ouest, anglophones, francophones et lusophone ont décidé de rallier le Burkina Faso pour échanger et trouver des solutions aux défis communs auxquels ils font face. La cérémonie officielle d’ouverture a eu lieu ce mardi 14 mai à Ouagadougou sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. 

«La nouvelle évangélisation et le développement intégral dans l’Eglise famille de Dieu en Afrique de l’ouest», c’est sous ce thème que se tient cette 3e  Assemblée générale de la Conférence épiscopale régionale d’Afrique de l’Ouest (Recowa-Cerao). Cette rencontre a pour objectif, entre autres, d’aborder et d’analyser les questions essentielles sur la société et la question du terrorisme. 

Outre le thème principal, les 150 cardinaux, archevêques, évêques et secrétaires généraux de conférences épiscopales se pencheront sur deux sous thèmes relatifs au service social dans l’Eglise famille de  Dieu et à la migration en Afrique. 

Selon   le  président   du Faso,  Roch Marc  Christian  Kaboré, cette rencontre est importante pour les pays membres de la Recowa-Cerao en ce sens qu’elle permettra aux différentes   confessions de conjuguer ensemble leurs efforts afin d’éviter les dérapages   inter-communautaires   et   religieux   causés   par   le   terrorisme.   Pour   ce   faire,   il   a fait savoir que le gouvernement burkinabè compte accorder sa contribution en accordant une attention particulière aux conclusions de cette Assemblée.

Une semaine durant, selon le cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque de Ouagadougou, les différentes délégations prendront le temps de s’écouter, de partager leurs riches expériences, les défis et les opportunités offerts par l’Eglise famille de Dieu dans le développement sociopolitique et culturel. Aussi, à l'écouter, ce rendez-vous servira de cadre pour renforcer la collaboration entre les organisations religieuses et celles de la société civile dans le cadre de la résolution des conflits fonciers susceptibles de dégrader le climat social. Pour lui, les enjeux de cette rencontre sont assez énormes. « Il y a des enjeux de développement, des enjeux sécuritaires, de paix et surtout comment prier sans être inquiété»  a-t-il mentionné.

Cette 3e  Assemblée plénière se tient dans un contexte difficile marqué par de nombreuses attaques terroristes qui ciblent de plus en plus les confessions religieuses. Et le ministre d’Etat en charge des Cultes, Siméon Sawadogo, qui a lu le discours du président du Faso, est revenu sur la situation. «Au moment où le Burkina Faso, à travers son Eglise famille de Dieu, vous accueille sur son sol à la faveur de cette 3e  Assemblée plénière, je ne puis oublier que ce pays fait malheureusement face à l’un des fléaux les plus néfastes de notre époque à savoir le terrorisme. Les dernières attaques en date sont les assassinats des 6 fidèles catholiques à Dablo … sans oublié les événements de Zimtenga... » a t-il expliqué.

En rappel, les Eglises de l’Afrique de l’ouest et du Madagascar sont regroupées dans un organisme appelé Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SECAM). Il existe 8 regroupements régionaux et deux en Afrique de l’Ouest que sont l’Association de conférence épiscopale des anglophones de l’Afrique de l’ouest (AECAWA) et la Cerao. L’objectif de la Cerao est de favoriser  la  coordination   de   toutes   les   activités   qui   intéressent   l’ensemble   des   églises locales;   de   promouvoir,   dans   la   mesure   du   possible,   une   pastorale   d’ensemble.   Elle regroupe 11 pays de la sous-région et couvre soixante diocèses. En 2012, l’AECAWA et la CERAO se sont regroupées en une fédération qui porte le nom de Recowa-Cerao. La conférence épiscopale régionale se réunit en Assemblée plénière tous les trois ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé