Aujourd'hui,
URGENT
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)
Cybercriminalité: une opération policière internationale démantèle un réseau de cybercriminels ayant fait plus de 40 000 victimes dans le monde

SOCIETE

Le ministre d'Etat, ministre de l’Administration territoriale de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo a conduit une délégation gouvernementale le lundi 13 mai 2019 à Dablo. La délégation était composée du ministre de l'Energie, Béchir Ismaël Ouédraogo, du gouverneur de la région du Centre-Nord, Nandy Somé/Diallo ainsi que des députés de la région du Centre-Nord et des autorités locales.

Sur place, ils ont assisté à l'inhumation des 6 victimes de l'attaque perpétrée contre l'église catholique le 12 mai 2019, au cimetière catholique de Dablo.

Ils y ont également délivré le message de compassion et de solidarité du gouvernement à la communauté de Dablo fortement mobilisée pour la circonstance.

«Je suis venu au nom du président du Faso et du gouvernement témoigner notre solidarité et notre compassion à l’église catholique de Dablo et au diocèse de Kaya», a affirmé le ministre d'Etat Siméon Sawadogo. 

«Ce que nous avons vécu ici est le témoignage d'une barbarie sans fondement», a-t-il ajouté. A l'en croire cette énième stratégie est un aveu d'échec des autres consistant à diviser les burkinabé pour créer le chaos.

Le président de la Conférence épiscopale Burkina/Niger, monseigneur Séraphin Rouamba a quant à lui, traduit toute la compassion de l'Eglise à son homologue du diocèse de Kaya, monseigneur Théophile Naré.

Il a par la suite appelé les fidèles catholiques de Dablo et du diocèse de Kaya, à avoir un esprit de paix, de pardon et de foi. «Il est difficile en des pareilles circonstances de parler de pardon et de paix pourtant notre Seigneur lui-même du haut de la croix a pardonné à ses bourreaux», a-t-il souligné.

Le représentant de la promotion du prêtre défunt, Abbé Gérard Zabsonre a rendu un vibrant hommage à leur camarade assassiné. «Aucune mort ne nous vaincra. Elle ne vaincra pas le Burkina Faso», a-t-il laissé entendre.

A la fin des inhumations, le ministre Sawadogo et sa suite ont visité l'église incendiée. Les assaillants y ont brûlé certains objets liturgiques ainsi que la sacristie. 

Rappelons que les victimes à savoir le prêtre et cinq fidèles étaient en pleine célébration de la messe quand ils ont été extirpés de l'église et froidement abattus par leurs bourreaux.

DCPM/ MADS 

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé