Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»
Cameroun: deux ans de prison pour Mamadou Mota, le numéro deux du MRC
Etats-Unis: Donald Trump annonce la démission de son conseiller à la sécurité John Bolton pour plusieurs désaccords
Sécurité: signature d’un protocole d’accord entre le ministère de la sécurité burkinabè et Interpol

SOCIETE

Un homme est mort par balles alors qu’il tentait de se soustraire à un contrôle dans la nuit de dimanche à Ouagadougou. La police, dans un communiqué, donne des explications sur ce qui se serait passé. 

Les faits se seraient déroulés dans la nuit du dimanche 12 mai 2019, selon le communiqué. Un individu suspect a été aperçu par des éléments de l’Unité d’intervention polyvalente de la police nationale à hauteur des feux tricolores de IAM Ouaga 2000.

D’après la police, l’homme a refusé d’obtempérer aux injonctions des policiers et a pris la fuite en se dirigeant vers l’échangeur de Ouaga 2000 où il s’introduit dans un caniveau couvert.

«Face à sa volonté manifeste d’échapper aux éléments, ceux-ci ont procédé à des tirs de sommation afin de l’obliger à sortir du caniveau. Malheureusement, il a été mortellement atteint. Le corps a été retiré du trou du caniveau et une enquête a été ouverte», précise le document. 

Une enquête qui sera peut-être compliquée par le fait que, selon le communiqué, l’individu ne détenait aucun document ou objet ou  permettant de l’identifier. 

Depuis 2016, la situation sécuritaire su Burkina Faso fait l’objet d’attaques de nature terroristes récurrentes.

Sa capitale Ouagadougou, a été frappée à trois reprises. Dans son communiqué, la police rappelle que la lutte contre l’insécurité est l’apanage de tous et invite la population à collaborer.  

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé