Aujourd'hui,
URGENT
Etats-Unis: l’ancien vice-président Joe Biden candidat à l’investiture démocrate
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre

SOCIETE

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 10 avril 2019, la Police nationale a informé les différents usagers de la route, « que lors d’un contrôle surtout documentaire, les copies de documents, même légalisées par une autorité compétente, (…) ne peuvent être présentées en lieu et place des documents originaux ».

Le présent communiqué précise que lesdits documents légalisés « ne sont valables que pour complément de dossier en cas de besoin ». Par conséquent, l’institution policière annonce que « la présentation des documents originaux à l’agent de police qui effectue le contrôle est obligatoire ».

Une invite donc aux usagers afin qu’ils se munissent désormais des originaux des documents administratifs du véhicule  (Carte grise, certificat de visite technique, assurance)  et du conducteur (permis de conduire, carte d’affiliation). Selon la police nationale, cet éclairage était important au vu des incompréhensions constatées entre agents de police et certains usagers qui présentaient des copiés légalisées  des documents exigés.

 

 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé