Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

SOCIETE

Les élèves du groupe scolaire Guinkouma, un établissement privé de la commune rurale de Saaba, ont effectué une sortie pédagogique dans la matinée de ce mercredi 10 avril 2019 dans les locaux de l’Assemblée nationale du Burkina. L’objectif de cette visite selon Modeste Zongo, directeur des études du groupe scolaire, est de permettre aux élèves de l’établissement, de toucher du doigt l’organisation et le fonctionnement de l’hémicycle.

Forte d’une trentaine d’élèves, la délégation conduite par M. Zongo a visité tour à tour l’exposition des images de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, celle des images des différents présidents de l’institution parlementaire de George Konseiga (1948) à Alassane Bala Sakandé (actuel président). Cette visite aura marqué Inès Belemssigri, élève en classe de Terminale D1. Celle qui jusque-là, ignorait certains détails sur le fonctionnement du parlement burkinabè, dit être édifiée. «J’ai appris beaucoup de choses que je ne connaissais pas dans ma vie. Surtout sur les dirigeants passés comme présents de notre Assemblée nationale», confie la jeune fille. Désormais, Mlle Bemssigri compte être le professeur de ses camarades qui n’ont pas eu cette opportunité sur l’histoire de l’AN.

Alex Zangré, élève en classe de 1ère D a réalisé au terme de la visite et des échanges, que les députés n’étaient pas des conseillers, mais plutôt des représentants du peuple contrairement à ce qu’il croyait. C’est d’ailleurs ce que recherchaient les responsables de cet établissement pour qui, l’enseignement doit mettre un accent particulier sur la pratique après la théorie. «Les élèves entendent beaucoup de choses à l’école comme dans la rue au sujet de nos institutions. Aller constater de visu et poser des questions de compréhension est très important pour leur culture générale. Une chose est de lire et d’écrire mais une autre est de toucher du doigt les réalités. Aujourd’hui, ils peuvent mettre un visage sur les noms qu’ils entendent», fait remarquer M. Zongo.

En rappel, le groupe scolaire Guinkouma qui signifie «Entraide et solidarité» en langue locale Bissa, est située dans la commune rurale de Saaba. Fort d’environ 1200 élèves répartis dans 18 classes, de la 6e à la Tle, il comprend également une école de formation des enseignants du primaire. 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé