Aujourd'hui,
URGENT
Etats-Unis: l’ancien vice-président Joe Biden candidat à l’investiture démocrate
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre

SOCIETE

Madame Sika Kaboré épouse du président du Faso, a procédé ce samedi à la pose de la première pierre du centre de radiothérapie, au centre hospitalier universitaire de Bogodogo. Cette infrastructure vient combler le maillon manquant pour la prise en charge complète du cancer au Burkina Faso. 

Selon madame Sika Kaboré, cette unité de radiothérapie, dont le coût est estimé à environ 7 milliards 700 millions de francs CFA, est une offre providentielle en ce sens que plusieurs patients pourront recevoir des soins complets au Burkina Faso. « Avec cette unité nous pourrons prendre en charge 1500 patients par an pour un traitement complet ici même au Burkina. Parce que tous les malades ayant passé les étapes de dépistage, de chirurgie ou la chimiothérapie, étaient obligés de changer de pays pour terminer le traitement avec la radiothérapie », a ajouté madame Sika Kaboré qui a souhaité qu’une fois l’unité terminée, « un certain nombre de patients puissent être pris en charge gratuitement ».  Elle a ainsi exprimé toute sa reconnaissance à l’Emir du Qatar qui a accepté accompagner le Burkina Faso, dans la réalisation de cette unité à travers le Fond Qatari pour le Développement. 

Pour le ministre de la santé Léonie Claudine Lougué, l’unité de radiothérapie, devra respecter les normes de l’Agence internationale de l’Energie atomique, et sera équipée de matériels de dernière génération. Cette unité va surtout permettre de traiter tout type de cancer, selon les standards internationaux. L’infrastructure abritera aussi en son sein, une unité de curiethérapie et un scanner de simulation. « La construction de cette unité est un signe fort du gouvernement et un engagement du chef de l’Etat à déclarer la guerre au cancer », a-t-elle conclu. 

L’entreprise chargée de la construction et de l’équipement du centre de radiothérapie a 14 mois pour réaliser le projet.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé