Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

Madame Sika Kaboré épouse du président du Faso, a procédé ce samedi à la pose de la première pierre du centre de radiothérapie, au centre hospitalier universitaire de Bogodogo. Cette infrastructure vient combler le maillon manquant pour la prise en charge complète du cancer au Burkina Faso. 

Selon madame Sika Kaboré, cette unité de radiothérapie, dont le coût est estimé à environ 7 milliards 700 millions de francs CFA, est une offre providentielle en ce sens que plusieurs patients pourront recevoir des soins complets au Burkina Faso. « Avec cette unité nous pourrons prendre en charge 1500 patients par an pour un traitement complet ici même au Burkina. Parce que tous les malades ayant passé les étapes de dépistage, de chirurgie ou la chimiothérapie, étaient obligés de changer de pays pour terminer le traitement avec la radiothérapie », a ajouté madame Sika Kaboré qui a souhaité qu’une fois l’unité terminée, « un certain nombre de patients puissent être pris en charge gratuitement ».  Elle a ainsi exprimé toute sa reconnaissance à l’Emir du Qatar qui a accepté accompagner le Burkina Faso, dans la réalisation de cette unité à travers le Fond Qatari pour le Développement. 

Pour le ministre de la santé Léonie Claudine Lougué, l’unité de radiothérapie, devra respecter les normes de l’Agence internationale de l’Energie atomique, et sera équipée de matériels de dernière génération. Cette unité va surtout permettre de traiter tout type de cancer, selon les standards internationaux. L’infrastructure abritera aussi en son sein, une unité de curiethérapie et un scanner de simulation. « La construction de cette unité est un signe fort du gouvernement et un engagement du chef de l’Etat à déclarer la guerre au cancer », a-t-elle conclu. 

L’entreprise chargée de la construction et de l’équipement du centre de radiothérapie a 14 mois pour réaliser le projet.

Direction de la communication de la présidence du Faso