Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

SOCIETE

Le lycée Sainte Marie de Yagma dispose désormais d’une bibliothèque. Baptisée «La belle bibliothèque de Yagma», l’œuvre inaugurée le 19 mars 2019 a été possible grâce Nyaba Léon Ouédraogo, artiste photographe et l’ONG African artists development.

Le lycée Sainte Marie de Yagma a été créé suite à un besoin crucial de participer et de contribuer au développement socioéducatif des élèves. Et cela, suite à la grande inondation de la ville de Ouagadougou du 1er septembre 2009. En effet, cette inondation avait contraint certaines populations vivant au centre-ville de Ouagadougou à migrer vers la périphérie, notamment Yagma.

La rencontre entre la création artistique et les projets de développement est fondamentale fait remarquer Gervanne Leridon, présidente de African artists development. «Nous croyons que la création artistique crée du sens et des étincelles d’humanité entre les peuples, passerelles du vivre-ensemble», ajoute Mme Leridon. Pour mieux faire rayonner ces étincelles d’humanité, quoi de mieux qu’une bibliothèque ? C’est tout le sens que revêt ce partenariat dont les fruits font aujourd’hui la fierté des populations de Yagma, un quartier situé dans l’arrondissement 9 de Ouagadougou.

Le don de cette bibliothèque dont le kérygme est l’acquisition du savoir, du savoir-faire et du savoir-être selon Albert Ouédraogo, directeur de l’établissement, est le fruit de l’amitié entre Nyaba Léon Ouédraogo et l’ONG African artists development avec laquelle M. Ouédraogo travaille en France depuis plusieurs années. «Ne dit-on pas en Afrique qu’un vieillard qui meure est une bibliothèque qui brûle. Cependant, ne peut-on pas aussi dire qu’une bibliothèque qui est construite et équipée, est un savoir qui se construit et se consolide pour l’épanouissement socio-éducatif de nos enfants, fers de lance de demain ?», fait remarquer le directeur.

Ce ne sont pas les élèves récipiendaires qui en diront le contraire. «La culture est ce qui nous reste lorsque nous avons tout perdu. Nous nous engageons à prendre soins de tout ce qui mise à notre disposition afin d’en tirer le plus grand profit et de transmettre aux générations futures, des meilleures conditions d’étude et de travail», a promis Abdoul Rachid Ouédraogo, porte-parole des élèves. Pour Albert Ouédraogo, ce n’est que le premier pas. Puisque l’école ambitionne de construire un réfectoire, une clôture et des salles de classes pour le second cycle.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé