Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Dans la région du Sud-ouest, les services sanitaires ont dénombré à ce jour, 104 cas de méningites. Selon un constat sur place fait par nos confrères de la télévision nationale,  trois des cinq districts sanitaires sont en situation d’alerte. La région, malgré ces cas, n'est pas en situation d'épidémie.

104 cas, tel est le nombre répertorié par les autorités sanitaires de la région depuis le début de l’année. Trois (Dano, Gaoua et Batié) des cinq districts que compte la région ont franchi le seuil d’alerte. « On peut dire que la région est en situation d’alerte parce qu’il faut rester vigilant puisque nous avons les mouvements des populations et nous sommes frontaliers avec deux pays à savoir le Ghana et la Côte d’Ivoire » a fait savoir Albert Hien, directeur régional de la Santé du Sud-ouest.

Au centre médical de Gaoua, chef lieu de la région, 3 cas ont été enregistrés et un enfant de douze mois provenant de la Côte d’Ivoire a été suspecté et placé en observation dans l’attente des analyses du liquide céphalo-rachidien.

Les services sanitaires  engagés sur le terrain pour la riposte ont exhorté les populations à observer un certain nombre de comportement afin d’éviter la méningite. Il s’agit de se protéger du vent sec et de la poussière en ce temps d’harmattan,  d’être à jour de son calendrier vaccinal et de se référer automatiquement à un centre de santé en cas de malaises et d’apparition de symptômes. Malgré la centaine de cas, la région du Sud-ouest n’est pas en situation d’épidémie de méningite.   

En rappel,  le 6 février dernier, le gouvernement burkinabè avait déclaré l’épidémie de méningite dans la commune rurale de Botou (Province de la Tapoa/Région de l’Est). Selon la ministre en charge de la Santé, Claudine Lougué, qui avait annoncé la nouvelle, les investigations avaient permis de constater que le seuil de 10 patients pour 100 000 habitants a été dépassé.

Selon l’OMS, la méningite est une grave infection des fines membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière. Elle est le plus souvent causée par une infection (bactérienne, virale ou fongique).

Source : RTB