Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

SOCIETE

Dans la région du Sud-ouest, les services sanitaires ont dénombré à ce jour, 104 cas de méningites. Selon un constat sur place fait par nos confrères de la télévision nationale,  trois des cinq districts sanitaires sont en situation d’alerte. La région, malgré ces cas, n'est pas en situation d'épidémie.

104 cas, tel est le nombre répertorié par les autorités sanitaires de la région depuis le début de l’année. Trois (Dano, Gaoua et Batié) des cinq districts que compte la région ont franchi le seuil d’alerte. « On peut dire que la région est en situation d’alerte parce qu’il faut rester vigilant puisque nous avons les mouvements des populations et nous sommes frontaliers avec deux pays à savoir le Ghana et la Côte d’Ivoire » a fait savoir Albert Hien, directeur régional de la Santé du Sud-ouest.

Au centre médical de Gaoua, chef lieu de la région, 3 cas ont été enregistrés et un enfant de douze mois provenant de la Côte d’Ivoire a été suspecté et placé en observation dans l’attente des analyses du liquide céphalo-rachidien.

Les services sanitaires  engagés sur le terrain pour la riposte ont exhorté les populations à observer un certain nombre de comportement afin d’éviter la méningite. Il s’agit de se protéger du vent sec et de la poussière en ce temps d’harmattan,  d’être à jour de son calendrier vaccinal et de se référer automatiquement à un centre de santé en cas de malaises et d’apparition de symptômes. Malgré la centaine de cas, la région du Sud-ouest n’est pas en situation d’épidémie de méningite.   

En rappel,  le 6 février dernier, le gouvernement burkinabè avait déclaré l’épidémie de méningite dans la commune rurale de Botou (Province de la Tapoa/Région de l’Est). Selon la ministre en charge de la Santé, Claudine Lougué, qui avait annoncé la nouvelle, les investigations avaient permis de constater que le seuil de 10 patients pour 100 000 habitants a été dépassé.

Selon l’OMS, la méningite est une grave infection des fines membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière. Elle est le plus souvent causée par une infection (bactérienne, virale ou fongique).

Source : RTB