Aujourd'hui,
URGENT
Cannes: la Palme d’or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho, prodige sud-coréen
Justice: Maiza sérémé cède sa place à Harouna Yoda au TGI de Ouagadougou
France: explosion dans une rue piétonne à Lyon, six blessés, la piste du colis piégé privilégiée (parquet)
Chine-Burkina: «L’exportation des produits burkinabè vers  le marché chinois a augmenté de 300%» 
Royaume-Uni: la Première ministre Theresa May a annoncé ce vendredi 24 mai qu'elle quitterait ses fonctions le 7 juin prochain
Burkina: la société civile demande aux communes minières de suspendre toute collaboration avec les sociétés minières
Burkina: une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du Premier ministère en 2018
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois

SOCIETE

Le gouvernorat de la région de l’Est a annoncé ce mercredi 6 mars 2019 l’instauration d’un couvre feu  sur l’ensemble du territoire régional du jeudi 7 mars au samedi 20 avril 2019 de 19h à 6 h du matin.  Dans le communiqué administratif du gouverneur, aucune raison officielle n’a été avancée.

Mais selon certaines sources non officielles, le couvre feu a été instauré pour des raisons sécuritaires surtout que plusieurs localités de la région sont en proies à des menaces terroristes. 

Dans le cadre des opérations de sécurisation du territoire national, une action combinée des Forces spéciales et des Forces militaires terrestres et aériennes  avait été conduite dans les localités de Kompienbiga, Kabonga et dans la zone du campement présidentiel,  du 19 au 20 février 2019. Cette action d’envergure dans la région de l’Est avait permis la neutralisation de 29 terroristes. 

Face à la situation sécuritaire délétère, le président du Faso avait décrété l’Etat d’urgence  dans 14 provinces du pays dont les cinq provinces de la Région de l’Est (Gnagna, Gourma, de la Komandjari, Kompienga et Tapoa).  Le gouverneur a « invité chaque citoyen à prendre toutes les dispositions pour le strict respect » du couvre-feu.

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé