Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

SOCIETE

Le Fespaco 2019 referme ses portes ce samedi 2 mars 2019 après une semaine d’intenses activités. Au siège du festival, la fête continue de battre son plein et les stands continuent de grouiller du monde. Un des stands qui attirent du monde est celui du « Fespaco sans sida », porté par un collectif d’associations intervenant dans la promotion de la santé sexuelle et reproductive.

Ce regroupement qui fait de la promotion des contraceptifs de longue durée son cheval de bataille n’a donc pas voulu rester en marge de ce cinquantenaire de la biennale. L’objectif, selon l’une des responsables du stand, est de sensibiliser le maximum de jeunes sur les thématiques de la contraception et des moyens de lutte contre le VIH Sida.

Selon Mme Wangrawa, les jeunes festivaliers sont intéressés et viennent surtout prendre des informations. L’affluence est appréciable et rien que la dans la matinée du jeudi 28 février, près d’une trentaine de personnes étaient passées pour écouter « les sages conseils » du stand pour un Fespaco sans Sida.

« Leurs sollicitations tournent surtout autour des différentes méthodes contraceptives à adopter afin d’éviter les grossesses non désirées et partant de là à éviter les avortements » a fait savoir.

Et pourquoi avoir choisi le site du Fespaco pour une activité de ce genre ? « Je suis là pour rencontrer les jeunes et nous savons qu’ils vont venir pour visiter la mini- rue marchande du Fespaco. Donc par là, nous pouvons les avoir pour leur donner l’information. En plus  ici c’est un lieu où les jeunes peuvent se rencontrer. Et si les jeunes se rencontrent, vous savez ce qui peut advenir ? Par conséquent, il faut leur donner l’information juste et vraie au lieu de les laisser aller prendre l’information ailleurs pour s’adonner à des pratiques qui ne sont pas bonnes » a-t-elle répondu.

 

 

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé