Aujourd'hui,
URGENT
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)

SOCIETE

Une coalition d’organisations de la société civile avec comme chef de file, l'Association pour la promotion de la démocratie et la participation citoyenne (APDC), a organisé une marche de soutien aux Forces de défense et sécurité burkinabè ce vendredi 13 janvier 2017 à Ouagadougou. A l’occasion, les marcheurs ont remis un mémorandum au chef d’état-major général des armées.


L’objectif de cette marche, selon Safiatou Lopez/Zongo, présidente de l’APDC et porte-parole de ladite coalition, est d’apporter le soutien du peuple burkinabè aux FDS et plaider pour un traitement conséquent des soldats au front. «En attendant que l’avenir nous démontre la pertinence de l’efficacité du changement opéré à la tête de l’état-major générale des armées, il convient de relever qu’il s’agit ici moins d’une question d’individus que de celle d’un système et d’une organisation», estime Mme Lopez.

Initialement, les marcheurs devaient se rendre à l’état-major des armées. La marche s’est finalement limitée au rond-point des cinéastes. « Ce changement d’itinéraire est intervenu par la volonté des autorités militaires pour raison de sécurité », explique Safiatou Lopez. Nonobstant cela, un mémorandum a été remis au colonel Madi Sawadogo, chef de la division renseignements militaire représentant le chef d’Etat-major général des armées.

Estimant qu’ « on ne peut rien attendre d’un militaire affamé au front et dont le moral est au niveau le plus bas », la coalition, dans son mémorandum, interpelle les pouvoirs publics à prendre des mesures idoines pour rassurer les populations et les investisseurs. Dans une «démarche citoyenne», elle demande l’allocation de ressources budgétaires conséquentes à la défense, la sécurité et à la lutte contre l’extrémisme violent, le renforcement des contrôles policiers aux frontières et à l’intérieur du pays, le déploiement des militaires pour renforcer la sécurité, le renforcement des services de renseignements intérieurs et extérieurs, le traitement conséquent des soldats au front dans la lutte contre le terrorisme, le renforcement de la collaboration des FDS avec les populations locales, le renforcement de la réactivité militaire, la dotation des FDS en matériels militaires, la réorganisation du système de défense et de sécurité conformément aux conclusions du sommet de la Cedeao à Abuja et la mise en œuvre des conclusions du sommet du G5 sahel.

Tout en promettant rendre compte à sa hiérarchie, le colonel Sawadogo a salué la démarche des marcheurs. « Merci pour cette grande mobilisation qui témoigne de votre soutien aux FDS. Au-delà de cette organisation, c’est l’occasion de dire merci au peuple burkinabè au nom du chef d’état-major général des armées », a ajouté le représentant du CEMGA. Par la même occasion, la coalition a mobilisé une somme de cinq millions FCFA qu’elle entend remettre au ministère de l’Action sociale pour les familles des soldats victimes des récentes attaques terroristes.

Abel Azonhandé

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé