Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

SOCIETE

L’information, donnée ce vendredi 1er mars 2019 par nos confrères de infowakat.net, a été confirmée par le Réseau national de lutte contre la corruption (Ren-Lac): six gendarmes en service à Ouagadougou ont été placés sous mandat de dépôt. Sur eux pèsent des soupçons d’extorsion de fonds. 

Ces six gendarmes auraient «sévi» au marché Sankaryaare de la capitale. Leur cible: des commerçants grossistes dudit marché, exerçant dans le commerce de produits prohibés tels que les médicaments vendus dans la rue.

«Lorsqu’ils découvrent des camions chargés de produits prohibés, au lieu de les conduire à la brigade, ils les conduisaient dans un espace vide. Là, ils exigent une forte somme d’argent avant de libérer les commerçants appréhendés», décrit infowakatt.net. Ils auraient ainsi extorqué extorquée plusieurs dizaines de millions de francs CFA. 

Le Ren-Lac a pu confirmer les faits auprès du Parquet. Citant une source au parquet, l’organisation affirme qu’après avoir été auditionnés mercredi soir, les pandores ont été conduits à la Maison d'arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco). 

 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé