Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

SOCIETE

L’information, donnée ce vendredi 1er mars 2019 par nos confrères de infowakat.net, a été confirmée par le Réseau national de lutte contre la corruption (Ren-Lac): six gendarmes en service à Ouagadougou ont été placés sous mandat de dépôt. Sur eux pèsent des soupçons d’extorsion de fonds. 

Ces six gendarmes auraient «sévi» au marché Sankaryaare de la capitale. Leur cible: des commerçants grossistes dudit marché, exerçant dans le commerce de produits prohibés tels que les médicaments vendus dans la rue.

«Lorsqu’ils découvrent des camions chargés de produits prohibés, au lieu de les conduire à la brigade, ils les conduisaient dans un espace vide. Là, ils exigent une forte somme d’argent avant de libérer les commerçants appréhendés», décrit infowakatt.net. Ils auraient ainsi extorqué extorquée plusieurs dizaines de millions de francs CFA. 

Le Ren-Lac a pu confirmer les faits auprès du Parquet. Citant une source au parquet, l’organisation affirme qu’après avoir été auditionnés mercredi soir, les pandores ont été conduits à la Maison d'arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco). 

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé