Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

SOCIETE

Dans le cadre des opérations de sécurisation du territoire national, une action combinée des Forces spéciales et des Forces terrestres et aériennes du Burkina a été conduite dans les localités de Kompienbiga, Kabonga et dans la zone du campement présidentiel du 19 au 20 février 2019. Ce dimanche 24 février 2019, une vingtaine de journalistes étaient au 34e Régiment inter armée (RIA) de Fada N’Gourma pour toucher du doigt les matériels récupérés par les FDS au cours de cette opération.


A l’entrée de la ville de Fada N’Gourma, le dispositif sécuritaire démontre à souhait la menace terroriste. Sur le terrain, le constat est accablant et démontre combien les forces du mal s’arment «lourdement» pour attaquer les forces loyalistes. Dès leur arrivée, un important dispositif sécuritaire est mis en place afin  de permettre aux hommes et femmes des médias de faire leur travail dans la quiétude.

Selon le Directeur de la communication et des relations publiques des armées (DCRPA) qui a conduit cette mission, cette action a mis hors d’état de nuire, 29 terroristes, de récupérer une quantité importante d’armes, de munitions, de matériels divers et de détruire un gros stock de vivres. En attendant que le reste du matériel récupéré ne soit convoyé vers le camp, les journalistes ont pu voir de visu des kalachnikovs, un 12,7, des motos calcinées et une quantité importante de munition récupérée par les FDS.

Dans les propos du chef des opérations, on comprend tout de suite qu’«ici, on ne parle pas trop mais on agit». «Ce matériel a été retiré suite à des opérations menées par nos FDS du 19 au 20 février dernier et ses opérations se poursuivent. En effet, des terroristes ont pillé une pharmacie à Kompienbiga. A l’issue de cet acte, nos forces ont réagi. Mais contrairement à ce que des personnes imaginent, ce sont des gens qui savent bien utiliser le terrain. Mais notre capacité de répliquer a donné les résultats que vous voyez. Nous les avons repéré puis mis 6 d’entre eux hors d’état de nuire. Ayant découvert qu’ils se réfugiaient dans la forêt de Kabonga, nos forces de manière combinée, ont effectué une surveillance aérienne suivie de frappes très précises. Et c’est ce qui a donné ce résultat», explique le DCRPA.

Cette deuxième opération a permis de neutraliser 23 terroristes, ce qui fait un total de 29. En plus du ratissage qui se poursuit, les FDS ont également pris pied dans le campement présidentiel  qu’ils sont  entrain de sécuriser. Répondant aux questions des journalistes, le DCRPA indique qu’il n’y a eu aucune intervention de forces étrangères. Après cette opération «réussite» qui diminue le potentiel de nuisance de l’ennemi, nos FDS entendent multiplier ce genre d’actions afin d’éradiquer ce phénomène du terrorisme sur le territoire burkinabè.