Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

SOCIETE

La Radio Ave Maria, radio confessionnelle catholique a célébré officiellement ce dimanche 17 février 2019, son 25e anniversaire d’existence. La célébration eucharistique marquant ce jubilé d’argent a été célébrée par Mgr Jean Marie Compaoré, archevêque émérite de Ouagadougou à la paroisse cathédrale de Ouagadougou.

« 25 ans de grâces ! Allons au large ! » C’est sous thème que la Radio Ave maria a soufflé sa 25e bougie. La messe d’action a été l’occasion pour les responsables de la radio qui a vu le jour en décembre 1993 de rendre grâce à Dieu pour l’existence même de la radio et des défis qu’elle a pu surmonter depuis sa création. Pour l’abbé Paul Ouédraogo, directeur de la Radio et par ailleurs responsable des médias diocésains de Ouagadougou, ce jubilé a été placé sous le signe des défis.

« Comme  le Pape PI XII le disait, les médias sont des dons de Dieu parce que c’est Dieu qui nous permet de développer ces moyens de communication. (…) Nous rendons un vibrant hommage à tous ceux qui ont été des initiateurs de ce média et tous ceux qui ont travaillé dans ce média  et qui ont fait qu’il a pu résister au temps, frayer son chemin jusqu’à fêter 25 ans. 25 ans, c’est l’âge de la majorité et de la responsabilité. De ce point de vue, un média qui a 25 ans nourrit l’ambition d’être responsable et la responsabilité vient donc  de la communauté qui doit effectivement s’approprier ce média, ne ménager aucun effort pour le soutenir pour qu’il puisse toujours avancer au large » a confié l’Abbé Ouédraogo à l’issue de la messe.

Mais bien avant cette célébration eucharistique qui a connu la présence de plusieurs auditeurs de la radio et de personnalités du monde de la communication, plusieurs activités ont été organisées dans le cadre de ce jubilé. Il s’agit, entre autres, de campagnes d’évangélisation, de radio conférence et de lancement d’une grande tombola dénommée « Mariathon » dont le grand lot était une moto.

En terme de défis, le directeur indiquera qu’il s’agit essentiellement du défi des contenus et des programmes et aussi bien celui technique avec l’acquisition de matériel approprié et  adapté à l’évolution technologique notamment la TNT. Le plus grand défi qu’entend surmonter la radio Ave maria est celui de l’appropriation de la radio par les auditeurs et les fidèles chrétiens de sorte qu’elle puisse fonctionner convenablement « sans mendier ».

Pour l’archevêque émérite, Mgr Compaoré qui a présidé la messe d’action de grâce de ce jubilé d’or, les fidèles chrétiens doivent soutenir impérativement leurs médias. « C’est leurs radios et ce n’est pas la radio de quelqu’un. La radio est juste là pour les servir. (…) Mon vœu est que les fidèles diocésains s’approprient ce média et faire en sorte que plus de gens l’écoutent et l’aide dans son fonctionnement quotidien » a indiqué Mgr Compaoré.

Portée sur les fonts baptismaux le 12 décembre 1993, la Radio Ave Maria est une radio confessionnelle et catholique affiliée à l’archidiocèse de Ouagadougou. Elle se veut un outil de communication et d’évangélisation au service de l’Eglise de Ouagadougou et de ses fidèles pour annoncer la Bonne nouvelle. 

 

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé