Aujourd'hui,
URGENT
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)
Burkina: «Plus d'une dizaine de militaires» tués dans l’attaque de leur détachement
Soudan: le procès pour corruption d'Omar el-Béchir s'ouvre à Khartoum
Burkina: 270 776 personnes déplacées internes enregistrées à la date du 16 août, le plan d'urgence estimé à plus de 110 milliards de FCFA
Fada N'Gourma : décès de sa Majesté Kupiendieli, 31ème Roi du Gulmu, dans la nuit de vendredi 16 au samedi 17 août 2019. 
Soudan: le nouveau Premier ministre Abdalla Hamdok confirmé le 20 août

SOCIETE

Le Conseil d’Etat a suspendu ce vendredi 8 février 2019, le décret ayant révoqué en novembre 2018, dix gardes de sécurité pénitentiaire, en attendant de se prononcer sur le fond du dossier, a indiqué l’avocat de l’Etat Me Séraphin Somé, selon cette dépêche de l’Agence d’Information du Burkina (AIB).

«Le président (Premier président du Conseil d'Etat) a décidé de suspendre l’exécution du décret portant révocation des dix agents de la GSP», a annoncé Me Séraphin Somé, à l’issue d’une audience au Tribunal administratif de Ouagadougou.

«Si on a dit qu’on a suspendu, cela veut dire qu’ils (les GSP) reprennent (le travail) en attendant que le vrai juge, le juge du fond dise si le décret est bon ou mauvais», a interprété l’avocat des GSP Me Issa Diallo.

En novembre 2018, le conseil des ministres a révoqué dix gardes de sécurité pénitentiaire (GSP), accusés d’avoir désarmé leurs collègues en faction devant le domicile du ministre de la Justice René Bagoro.

Depuis octobre 2018, les GSP ont suspendu l’escorte des prévenus devant les tribunaux pour protester contre la non-satisfaction de leur plateforme revendicative. Au cours 

En rappel, le 4 février dernier, le Directeur général de la Garde de sécurité pénitentiaire Geoffroy Yogo avait rendu sa démission afin de faciliter la résolution de la crise. Au cours d’un sit-in tenu le 31 décembre dernier, les agents en colère avaient exiger la démission de leur chef qu’ils accusent d’être à l’or

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé