Aujourd'hui,
URGENT
Sondage: le président Roch Marc Christian Kaboré obtient la note de 4,72/10 pour sa gouvernance dans le 1er semestre de 2019
Football: les Étalons du Burkina classés 9e en Afrique et 59e au niveau mondial par la Fifa au mois de juin 2019
Gambie: le gouvernement saisit les biens et les avoirs de Yahya Jammeh
Burkina: 110 508 candidats inscrits à la session 2019 du baccalauréat
Ghana: libération des deux Canadiennes kidnappées dans la région Ashanti
Burkina: 419 269 à la conquête du CEP 2019 soit une baisse de 7% par rapport à l'année précédente 
Afrique: le Botswana décriminalise l’homosexualité
France: Édouard Philippe lance l'acte II du quinquennat au cours de sa déclaration de politique générale 
Burkina: les avocats mettent fin à leur débrayage entamé depuis le 23 avril
Nécro: décès de Benoît Kambou, l’ambassadeur du Burkina au Tchad

SOCIETE

Selon ce communiqué de l'Etat major général des armées, une contre-offensive des Forces de défense et de sécurité ce 5 février a permis de neutraliser 21 terroristes. Malheureusement, 5 gendarmes ont été tués au cours des combats. L'intégralité du communiqué

"Dans la matinée du mardi 05 février 2019, en réaction aux opérations menées par les Forces de Défense et de Sécurité le lundi 04 février 2019 dans les départements de KAIN, BANH et GOMBORO, un détachement militaire du Groupement de Forces de Sécurisation du Nord (GFSN) installé à OURSI (Province de l'Oudalan, Région du Sahel) a été attaqué par des terroristes. Les Forces de Défense et de Sécurité ont repoussé cette attaque et lancé une contre-

offensive. Le bilan fait état de cinq (05) gendarmes tombés lors des combats et de trois (03) blessés dont deux (02) dans un état grave. La contre-offensive de nos Forces de Défense et de Sécurité a permis de neutraliser vingt-un (21) terroristes et les opérations de ratissage de la zone se poursuivent.

Le Chef d'Etat-Major Général des Armées présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. ll tient à rassurer les populations, que dans le respect des règles d'engagement, tout sera fait pour rétablir la sécurité sur l'ensemble du territoire national."

 

 

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé