Aujourd'hui,
URGENT
USA: Le célèbre basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère. Il était âgé de 41 ans.
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»

Image d'illustration

SOCIETE

La Société nationale d’Aménagement des Terrains urbains (Sonatur) a annoncé ce mardi 29 janvier 2019 que seules 417 parcelles n’ont pas été mises en valeur sur un total de 6482 parcelles sur l'ancien site A de Ouaga 2000, qui va de l’échangeur de Ouaga 2000 au Golf Club.

Pour joindre l’acte à la parole, le premier responsable de la Sonatur a promis transmettre la liste au aux autorités compétentes pour qu’elles engagent les procédures de retrait de ces parcelles. Ces propriétaires avaient été interpellés en août dernier sur l’impérative mise en valeur de leurs parcelles d’ici le 31 décembre 2018.

Dans le site A de Ouaga 2 000 concerné, les investigations ont permis de recenser 6 482 parcelles. A la fin de l’ultimatum,  6065 parcelles ont été mises en valeur et 417 non mises en valeur, soit un taux de 93,60%. 

En rappel, l’esprit de l’opération était de pousser « les gens à investir et changer la physionomie de la ville», avait affirmé le secrétaire général du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, Léon Paul Toé.  Un ultimatum d’un mois avait été également donné aux détenteurs de parcelles  non mises en valeur dans la Zone d’activités commerciales et administratives (ZACA, centre de Ouagadougou), pour se mettre en règle. 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé