Aujourd'hui,
URGENT
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)

SOCIETE

Le détachement du Groupement de Forces pour la Sécurisation du Nord (GFSN) de Nassoumbou dans le Soum, et la brigade de gendarmerie de la localité  ont été attaqués par des individus armés non identifiés dans la matinée de ce  lundi 28 janvier 2019 aux environs de 5 heures. Selon l'Etat major général des armées burkinabè via ce communiqué, plusieurs assaillants ont été neutralisés mais on déplore 4 tués du coté des militaires du détachement.

L’attaque a fait également cinq blessés et des dégâts matériels. Des tentes et du matériel aurait été incendiés, selon des sources sécuritaires. En rappel, le 16 décembre 2016, l’attaque du même détachement de l’Armée avait fait 12 morts.

Le communiqué de l'Armée

 

Le 28 janvier 2019, aux environs de 05 heures du matin, le détachement du Groupement de Forces pour la Sécurisation du Nord (GFSN) de Nassoumbou et la Brigade Territoriale de Gendarmerie de ladite localité ont été les cibles d’une attaque terroriste. Les militaires ont opposé une résistance farouche et de nombreux assaillants ont été neutralisés. Malheureusement, nous avons enregistré quatre (04) militaires décédés et cinq (05) blessés. Les opérations aériennes et terrestres se poursuivent pour mettre en déroute les assaillants.

En cette douloureuse circonstance, le Chef d’Etat-Major Général des Armées présente ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées, aux compagnons d’armes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

 

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé