Aujourd'hui,
URGENT
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)

SOCIETE

En ce début d’année, CANAL+ Burkina entend souhaiter une heureuse année à ses abonnés d’une manière particulière. Il s’agit de 5 «bonnes nouvelles» qui ont fait l’objet d’une conférence de presse ce 17 janvier 2019 dans les locaux de CANAL+ Burkina à Ouagadougou.

La première «bonne nouvelle» de CANAL+ Burkina est le retour de la série culte «Ma famille» qui devient «Ma grande famille». Depuis le 15 janvier, ladite série passe sur la chaine A+ pour le bonheur des téléspectateurs. Coproduite par CANAL+ et A+, cette immense fresque qu’est Ma famille a élargi son casting aux plus grands acteurs issus de toute l’Afrique ainsi qu’à la nouvelle génération. Les téléspectateurs y découvriront des acteurs de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Cameroun, du Burkina, du Gabon et du Sénégal. Ma grande famille, ce sont au total 104 épisodes de 26mn qui seront diffusés dans la première partie sur les 469 épisodes prévus avec des stars de toute l’Afrique dans un bel esprit de famille le tout sous la houlette de Akissi Delta, la réalisatrice et Michel Bohiri, l’interprète principal.

La deuxième «bonne nouvelle» de CANAL+ Burkina, c’est la diffusion de «Black panther» sur CANAL+ à compter du 26 janvier 2019. En effet, le film Black panther après avoir cartonné dans les salles de cinéma, sera diffusé pour la première fois à la télévision sur CANAL+ et sera suivi du documentaire Black panther power, véritable plongée sur le phénomène planétaire engendré par ce film.

De 23 au départ, CANAL+ double ses chaines en Haute définition (HD) qui passe désormais à 50. Elle enregistre aussi une nouvelle chaîne burkinabè sur son bouquet, notamment Savane TV qui sera bientôt disponible. Ce qui fait un total de 6 télévisions et 3 radios du Burkina sur le bouquet. Toute chose qui a entrainé une nouvelle numérotation sur CANAL+. «Notre volonté est de faire en sorte que le maximum de chaines de télévisions et de radios du Burkina soient sur le bouquet CANAL+», révèle Aymé Makuta, DG de CANAL+ Burkina. En plus de cela, CANAL+ Burkina offre une ODD de 15 jours à Tout CANAL pour tout réabonnement. Une offre qui selon Khady Koné, responsable marketing et communication CANAL+ Burkina, a commencé depuis le 1er janvier 2019. Ce qui donne ainsi de bonnes raisons de se réabonner en ce mois de janvier à CANAL+.

La cinquième «bonne nouvelle» de CANAL+ Burkina, la plus grande d’ailleurs en ce début d’année, est une grande tombola dénommée «Yaa maam so !». Elle permettra à tous les clients CANAL+ qui auront fait un réabonnement dans la période du 20 janvier au 19 février 2019 de gagner plusieurs lots. Des bons d’achat, des tablettes, des Smartphones, des téléviseurs et une moto d’une valeur de 650.000 FCFA constituent les lots intermédiaires. Le gros lot que CANAL+ Burkina offre à l’heureux gagnant de cette tombola est une villa de 4 pièces de type HLM meublée d’une valeur de 15.000.000 FCFA. Les responsables de CANAL+ Burkina se veulent très regardant en ce qui concerne la transparence dans le processus de cette tombola. «Le tirage au sort se fera en présence d’huissier de justice, de la police des jeux, du ministère de l’Economie et des Finances pour que la transparence soit de mise», rassure Aymé Makuta.

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé