Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

Photo: ministère de la Santé

SOCIETE

L’Agence nationale de régulation pharmaceutique a mené le 15 janvier 2019, une mission d’investigation dans les locaux d’une entreprise de commercialisation de produits pharmaceutique. Ce contrôle inopiné a permis d’épingler ladite entreprise qui ne disposait pas de l’autorisation légale pour exercer dans le domaine.

Face à cette illégalité, l’agence a mis sous scellés deux entrepôts avec un nombre important de produits importés composés de gants, des seringues, d’intranules, de sodium, de glucose, de métronidazoles, etc. Et selon la direction de la communication du ministère de la santé qui donne l’information,  le volume de ces produits est estimé à plus de 6 containers de 20 pieds soit plus 40 tonnes de produits saisis. Constatant donc l’infraction, la mission d’investigation a transmis le dossier à  la gendarmerie nationale pour une enquête approfondie qui prendra en compte une évaluation des risques sanitaires liés à la qualité des produits saisis.

« L’agence nationale de régulation pharmaceutique a pour rôle de garantir la sécurité des patients en s’assurant de la traçabilité et de la qualité de tous les médicaments qui entrent sur le territoire national. Toute personne qui détient, commercialise ou distribue un produit de Santé sans être autorisée est sous le coup d’une sanction pour non-respect de la réglementation pharmaceutique en vigueur », a laissé entendre Dr Aminata Nacoulma, Directrice générale de l’ANRP.

Dans l’attente de la suite des investigations confiées aux officiers de police judiciaires, l’agence a pris une décision de police sanitaire pour la suspension de l’autorisation de création de la structure. Notons que cette mission d’investigation, instruite par la Direction générale de l’agence nationale de régulation pharmaceutique, a été conduite par le Dr Casimir Sawadogo pharmacien en charge de l’inspection pharmaceutique. 

En rappel, cette mission fait suite à une alerte donnée  par les agents de la douane sur les importations suspectes d’une structure pharmaceutique.  «Dans les normes, la création et l’exploitation d’un établissement pharmaceutique est subordonnée à la vérification de sa conformité aux bonnes pratiques pharmaceutiques et cela suite à une inspection avant ouverture» selon les informations du ministère de la Santé.

Source : DCPM/Santé