Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

Photo: Mairie de Houndé

SOCIETE

Dans les habitats spontanés du secteur 2 de Houndé, un des résidents à ériger un mur puis un deuxième mur de clôture pour délimiter son domaine. Ces murs ont bloqué des chemins qui étaient habituellement empruntés par les passants. 

A la suite du résident en question, son voisin a aussi bâtit un mur contre le sien bloquant ainsi les autres possibilités que les passants avaient pour circuler. Il n’en fallait pas plus pour que les habitants de la zone menacent de construire chacun à son tour un mur pour délimiter leurs domaines respectifs. La zone n’étant pas aménagée, la première conséquence directe serait la réduction de la mobilité voir l’impossibilité de circuler pour les habitants. 

Le 14 janvier 2019, Dissan Boureima Gnoumou, Député Maire de Houndé après avoir reçu les principaux protagonistes a effectué une sortie dans la zone de conflit naissant. A l’issu des échanges, il a indiqué les solutions à même de préserver les intérêts de chaque partie. 

Les murs seront construits de sorte à laisser des couloirs pour que les habitants puissent circuler en attendant le lotissement. Certains chemins qui passaient au milieu des habitations seront fermés. 

Le Maire a demandé à chaque partie d’accepter les désagréments que cela peut occasionner car c’est le prix à payer pour éviter un conflit dont personne n’a intérêt. Ainsi, la guerre des murs n’aura plus lieu dans les non lotis du secteur 2 de Houndé.

Marie de Houndé

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé