Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

Photo: Mairie de Houndé

SOCIETE

Dans les habitats spontanés du secteur 2 de Houndé, un des résidents à ériger un mur puis un deuxième mur de clôture pour délimiter son domaine. Ces murs ont bloqué des chemins qui étaient habituellement empruntés par les passants. 

A la suite du résident en question, son voisin a aussi bâtit un mur contre le sien bloquant ainsi les autres possibilités que les passants avaient pour circuler. Il n’en fallait pas plus pour que les habitants de la zone menacent de construire chacun à son tour un mur pour délimiter leurs domaines respectifs. La zone n’étant pas aménagée, la première conséquence directe serait la réduction de la mobilité voir l’impossibilité de circuler pour les habitants. 

Le 14 janvier 2019, Dissan Boureima Gnoumou, Député Maire de Houndé après avoir reçu les principaux protagonistes a effectué une sortie dans la zone de conflit naissant. A l’issu des échanges, il a indiqué les solutions à même de préserver les intérêts de chaque partie. 

Les murs seront construits de sorte à laisser des couloirs pour que les habitants puissent circuler en attendant le lotissement. Certains chemins qui passaient au milieu des habitations seront fermés. 

Le Maire a demandé à chaque partie d’accepter les désagréments que cela peut occasionner car c’est le prix à payer pour éviter un conflit dont personne n’a intérêt. Ainsi, la guerre des murs n’aura plus lieu dans les non lotis du secteur 2 de Houndé.

Marie de Houndé