Aujourd'hui,
URGENT
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)

SOCIETE

Dans le cadre de son programme de coopération intitulé « dons aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine », le gouvernement japonais a décidé d’octroyer un montant d’environ 22 millions de F CFA à l’Association Faso- Japon Solidarité (AFAJAPS). Ce don  permettra à l’association d’assurer les différentes transactions afférentes au transit de deux ambulances respectivement au profit de la mairie centrale de Bobo-Dioulasso et de celle de Zorgho.

La signature de contrat du don entre l’ambassadeur du Japon et le président de l’AFAJAPS a eu lieu ce jeudi 17 janvier 2019 à Ouagadougou. En tant que pays ami « fidèle », le Japon compte accompagner les efforts du Burkina Faso dans le domaine de la santé selon l’ambassadeur du Japon au Burkina Tamotsu Ikezaki. C’est pourquoi l’ambassadeur et le président de l’AFAJAPS, Siaka Gobé, ont procédé à la signature d’un contrat de don d’un montant d’environ 22 millions dans le cadre du programme de coopération financière non-remboursable du Japon. 

Ce projet d’ambulance provient exactement de la ville de Kôga dans la préfecture de Ibaraki au Japon et, a été réalisé grâce à la générosité de l’hôpital Jousai. «  Ce projet est une réponse à un besoin réel de ces communes dont les centres de santé sont très sollicités mais qui manquent de moyens logistiques pour le transport des malades vers les structures sanitaires plus compétentes » a affirmé l’ambassadeur.

A la question de savoir pourquoi le choix a été  porté sur les deux communes, Siaka Gobé répond : « à travers notre association, nous avons sillonné un certain nombre de communes. Ces deux communes ont été choisies parce que d’abord, elles ont fait la demande adressée à l’ambassade du Japon et c’est dans le cadre de nos activités que nous avons été informés de leurs requêtes. Nous avons décidé de visiter ces communes pour nous rendre compte vraiment si le besoin était réel. Nous sommes revenus faire le compte à l’ambassade qui a bien voulu chercher ces ambulances qui ont été utilisées pas des hôpitaux au Japon et qui ont été octroyées à AFAJAPS, qui à son tour, va donner ces ambulances aux deux communes  ».

A cette même occasion, Jacques Kabore et Boureima Sanou, respectivement maire de Zorgho et de Bobo-Dioulasso, ont procédé à la signature de contrat d’acceptation du don. Respectivement, ils ont salué ce don, qui  selon eux, contribuera à améliorer le déplacement des malades de leurs communes qui auparavant  étaient souvent  transportés  à moto ou en tricycle. Ces ambulances qui soulageront des bénéficiaires estimés à 850 milles personnes  arriveront dans  3 mois.

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé