Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

l'auteur au centre

SOCIETE

« Insurrection populaire d’Octobre 2014 : Les trahisons » est l’intitulé du second ouvrage de Atiana Serge Oulon, journaliste d’investigation au bimensuel Courrier Confidentiel. La dédicace du livre, « qui revient sur les événements historiques des 30 et 31 Octobre 2014 dans une démarche d’enquête et de décryptage » est intervenue le jeudi 3 janvier 2019 à Ouagadougou. 

A travers cet essai de 157 pages et composé de 9 chapitres, l’auteur met à nu les contradictions des uns et des autres pendant cette insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 au Burkina Faso selon les explications du docteur Marc Nébié, enseignant-chercheur à l’Université de Ouaga 1. 

Pour Atiana Serge Oulon, c’est l’intérêt supérieur burkinabè qui a été trahi au détriment d’intérêts individualistes : « Disons tout simplement qu’il y a eu des fuites de responsabilité au niveau de la hiérarchie militaire, des partis politiques et  de l’ex opposition.  C’est surtout cette composante qui a mené la lutte et qui, à la victoire s’est retirée et à laisser libre cours à toutes sortes de récupérations ».

A l’en croire, « les trahisons » fait mention des détails que les Burkinabè ignorent sur le déroulement des événements  pendant l’insurrection.  « L’ouvrage dévoile à quel moment et comment précisément  Yacouba Isaac Zida lieutenant-colonel à l’époque  a pu prendre le dessus  sur les autres composantes. Il s’agit de comment cette insurrection a été gérée  parce qu’en apparence, nous avons  eu cette impression que c’est toute l’armée qui était avec Yacouba Isaac Zida pour la gestion de la transition. Les éléments dans l’ouvrage montrent qu’il était seul à gérer et qu’il a même eu des frictions avec la hiérarchie militaire » a affirmé l’auteur. 

Le livre a été préfacé par l’ancien bâtonnier, Me Mamadou Savadogo. L’œuvre est disponible à la Librairie Jeunesse d’Afrique, au Centre National de presse Norbert Zongo et au siège du journal Courrier Confidentiel.  Notons qu’Atiana Serge Oulon est l’auteur de l’essai intitulé « Le Général Gilbert Diendéré Parle » paru en 2018.