Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

Photo: Armée française-Opérations militaires

SOCIETE

Une quinzaine de terroristes ont été tués dans une opération conjointe menées par les armées nigériennes et françaises dans la nuit du 27 décembre 2018, nous apprend ce communiqué de l’armée française. 

L’opération a été menée dans la nuit du 27 décembre par les forces armées nigériennes et les forces françaises de l'opération Barkhane.

Il s’agit, informe le communiqué d’une action d’opportunité conjointe [menée] contre un regroupement de groupes armés terroristes (GAT) au sud de la frontière malo-nigérienne à proximité de Tongo Tongo. 

D’après le document, «un raid aérien combiné de chasseurs et d’hélicoptères Tigre a dans un premier temps frappé les différents points de regroupement des GAT situés dans une zone d’un rayon d’une quinzaine de km. Immédiatement après, des militaires des Forces armées nigériennes, des éléments du groupement tactique infanterie, les GCP (Groupement de commandos parachutistes) et les GCM (Groupement de commandos de montagne) se sont emparés des différentes positions avant de conduire une fouille complète de toute la zone pendant les 48h qui ont suivi.» 

Des hélicoptères du GTD-A (Groupement tactique désert aérocombat) ont appuyé les troupes au sol pendant toute la manœuvre.

«Au bilan, une quinzaine de GAT ont été mis hors de combat et une vingtaine de motos ont été récupérées. 26 armes individuelles et collectives notamment des mitrailleuses, ainsi que des munitions, ont également été saisies», énumère le communiqué. 

 

Rappelons que c'est dans cette région que, le 4 octobre 2017, quatre commandos américains et cinq militaires nigériens ont été tués par un groupe djihadiste.