Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

Pose de la première pierre de l'unité d'hémodialyse

SOCIETE

Après le Centre hospitalier universitaire, Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou, de Bobo –Dioulasso et Tengandogo, le Centre hospitalier régional de Ouahigouya (Région du Nord) sera  doté d’une unité capable de prendre en charge les maladies rénales chroniques. Cette unité de néphrologie et d’hémodialyse qui verra bientôt le jour à Ouahigouya a été soutenue et financée par la Fondation Orange Burkina Faso. Le Directeur général de Orange Burkina et le ministre de la santé ont  procédé le 21 décembre 2018 à la pose de la première pierre de cette unité qui va soulager les malades souffrants d’insuffisance rénale.

De nos jours, les maladies rénales sont devenues une question de santé publique au Burkina Faso. En effet, plus de 90 % des malades manquent de prise en charge adéquate faute de centre d’accueil et de soin à travers le pays. La construction de cette unité par la Fondation Orange Burkina Faso vient à n’en point douter combler un vide et aider le ministère de la santé dans sa lutte pour la réduction du taux de prévalence des maladies rénales dans la zone du nord et l’ambition de transformer le CHR de Ouahigouya en CHU (Centre hospitalier Universitaire).

D’un coût total de  860 millions de F CFA entièrement financé par la Fondation Orange Burkina Faso, cette unité sera composée d’un immeuble de type R+1 avec des annexes, le tout connecté aux réseaux (électricité, eaux et fluides médicaux).

La Fondation Orange Burkina Faso est engagée dans trois domaines  à savoir l’éducation, la santé et la culture. Selon Ben Cheick Haidara, le Directeur général de Orange Burkina, ce don va en droite ligne avec leur credo qui est  « agir pour l’égalité des chances ». A l’en croire, la Fondation Orange Burkina Faso,  en 2017, procédait  à  un don de matériel d’hémodialyse de 120 millions de francs  CFA au CHU Yalgado Ouédraogo. C’est au cours des échanges avec des spécialistes du domaine lors de  la  cérémonie de remise, que  le besoin au Burkina Faso  en matière de prise en charge des malades souffrants d’insuffisance rénale  est ressorti. 

« Quand nous avons appris que  le besoin était étendu, nous avons jugé impérieux d’apporter notre contribution et  c’est alors que la Fondation Orange a  initié ce projet. Cette unité aura la plus grande capacité en termes d’hémodialyse et de néphrologie au Burkina. Désormais, les malades qui se déplaçaient à Ouagadougou pour leurs soins le feront ici à Ouahigouya»

La maquette  du futur centre d'hémodialyse de Ouahigouya

Les centres de dialyse connaissent un fonctionnement de plus en plus difficile compte tenu de la faiblesse de l’offre par rapport à la demande en dialyse, selon le ministre de la santé Nicolas Méda. Les chiffres sont alarmants : 516 patients sont pris en hémodialyse contre une estimation de 20 000 dialysés potentiels. « Il ne serait pas exagéré de penser que la réalisation de ce projet de construction de centre de dialyse permettra une amélioration de la situation des malades souffrants de pathologies rénales chroniques dans la région du Nord » a-t-il fait comprendre.

La dialyse,  aux dires de Dramane Paré, président de l’Association burkinabè des dialysés  est « une victoire sur la mort ». Il a saisi l’occasion de remercier la Fondation Orange Burkina Faso : « Nous souhaitons que Orange  prospère toujours  afin de continuer à nous soutenir » a-t-il clos.