Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

Photo: Aleppo Media Centre / AFP

SOCIETE

Selon le rapport annuel du Reporters sans frontières (RSF), 80 journalistes ont été tués dans le monde en 2018, un chiffre en hausse par rapport aux années précédentes. Un chiffre qualifié de « violence inédite » qui inquiète l’organisation à une semaine de la fin de l’année.

Les 80 journalistes ont été tués pour avoir exercé leur mission d'information, une nette augmentation par rapport à 2017 où 65 journalistes avaient été tués, selon le rapport rendu public la semaine dernière.

Selon BFMTV qui en fait la synthèse, « 63 journalistes professionnels font partie des tués soit une hausse de 15%, 13 journalistes non professionnels (contre 7 l'an dernier) et 4 collaborateurs de médias ». Une violence « inédite »contre les journalistes.

Aussi, RSF précise que près de la moitié ont été sciemment visés et assassinés à l’image du journaliste et éditorialiste saoudien, Jamal Khashoggi (tué le 2 octobre) et du slovaque Jan Kuciak (tué le 21 février).

« La haine contre les journalistes proférée, voire même revendiquée, par des leaders politiques, religieux ou des businessmen sans scrupules a des conséquences dramatiques sur le terrain et se traduit par une hausse inquiétante des violations à l'égard des journalistes » fait savoir Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. 

Ledit rapport précise également que l’Afghanistan est le pays le plus dangereux pour les journalistes avec 15 tués. Par ailleurs, les victimes sont majoritairement des hommes 77 pour 3 femmes, travaillant localement, 75 journalistes locaux contre 5 étrangers.

Source : BFMTV

 

 

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé