Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: le général de division Ali Traoré est décédé dans une clinique à Tunis où il avait été évacué quelques jours plus tôt. 
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.

SOCIETE

Archevêque métropolitain de Ouagadougou, le cardinal  Philippe Ouédraogo a présenté ses vœux de Noël et de nouvel an au peuple Burkinabè le jeudi 20 décembre 2018 à l’archevêché de Ouagadougou. Compte tenu du contexte difficile que connait le Burkina Faso, il a invité les différents acteurs à un sursaut patriotique désintéressé. 

Cette présentation de vœux est devenue depuis quelques années une tradition. Le cardinal Philippe Ouédraogo a donc au cours d’une déclaration adressée ses meilleurs et bons vœux à l’occasion de la fête de Noël 2018 et du nouvel An 2019 « aux adeptes  de la religion traditionnelle, musulmane, protestante et catholique ».

Faisant référence au message de Noël et du nouvel an du Pape  François où il affirme : « la promotion du bien commun appartient à chaque citoyen et en particulier à ceux qui ont reçu le mandat de protéger et de gouverner », le cardinal a, au regard du contexte d’insécurité et de la conjoncture socio-économique de notre pays, invité tous les Burkinabè « à un sursaut patriotique, courageux et désintéressé  pour sauvegarder la cohésion et l’unité nationale afin de promouvoir une gouvernance vertueuse ».

« Puisse chacun de nous apporter sa contribution effective pour l’édification d’un Burkina Faso plus solidaire et fraternel dans la justice véritable et une paix durable » a conclu l’archevêque de Ouagadougou.