Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme

SOCIETE

La section communale du Syndicat national des travailleurs des collectivités territoriales du Burkina Faso (Syantra-CBT) a organisé sa première journée syndicale le samedi 1er décembre 2018 à Bobo-Dioulasso. Cette rencontre visait à faire bilan des activités de la structure, après trois années d’existence.

Le Syanatra-CBT a vu le jour en septembre 2014, avant d’être officiellement reconnu en 2015. Trois années après, ses militants de Bobo-Dioulasso ont donc décidé de marquer une halte réflexive autour du thème: «Bilan des activités du Syanatra-CBT: défis et perspectives». D’où l’organisation de cette journée syndicale samedi dernier. 

Le secrétaire général de la section communale de Bobo-Dioulasso, Lamine Passoulé, a fait un tour d’horizon des activités et des acquis du syndicat.

En ce qui concerne les acquis, on y compte notamment la régularisation de la situation des agents occasionnels de la commune, ainsi que la loi conférant statut des fonctionnaires des collectivités territoriales. 

Le maire central, Bourahima Sanou, a particulièrement créé la sensation, d’abord en venant à cette rencontre syndicale. Mais aussi à travers son message. 

Pour Bourahima Sanou qui a, du reste, félicité le syndicat pour les acquis engrangés, loin des idées qui perçoivent le syndicat comme un ennemi, le syndicat est plutôt un partenaire.

Aussi, il a encouragé le Syanatra-CBT à continuer la lutte, afin d’améliorer les conditions des travailleurs des collectivités territoriales. Mais dans le respect des règles de l’art, a-t-il prévenu. 

Le maire de Bobo s’est insurgé surtout contre certains agents déloyaux de la commune qui se font parfois défendre à tort par le syndicat. Pour lui, les agents ont des droits mais ils ne doivent aussi perdre de vue leurs devoirs qui sont de faire correctement leur travail.

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé