Aujourd'hui,
URGENT
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».
Burkina: Incarcéré à Ouaga,Jean Claude Bouda, ex ministre de la Défense obtient une «permission» d’un mois pour des soins (LeFaso.net). 

SOCIETE

La section communale du Syndicat national des travailleurs des collectivités territoriales du Burkina Faso (Syantra-CBT) a organisé sa première journée syndicale le samedi 1er décembre 2018 à Bobo-Dioulasso. Cette rencontre visait à faire bilan des activités de la structure, après trois années d’existence.

Le Syanatra-CBT a vu le jour en septembre 2014, avant d’être officiellement reconnu en 2015. Trois années après, ses militants de Bobo-Dioulasso ont donc décidé de marquer une halte réflexive autour du thème: «Bilan des activités du Syanatra-CBT: défis et perspectives». D’où l’organisation de cette journée syndicale samedi dernier. 

Le secrétaire général de la section communale de Bobo-Dioulasso, Lamine Passoulé, a fait un tour d’horizon des activités et des acquis du syndicat.

En ce qui concerne les acquis, on y compte notamment la régularisation de la situation des agents occasionnels de la commune, ainsi que la loi conférant statut des fonctionnaires des collectivités territoriales. 

Le maire central, Bourahima Sanou, a particulièrement créé la sensation, d’abord en venant à cette rencontre syndicale. Mais aussi à travers son message. 

Pour Bourahima Sanou qui a, du reste, félicité le syndicat pour les acquis engrangés, loin des idées qui perçoivent le syndicat comme un ennemi, le syndicat est plutôt un partenaire.

Aussi, il a encouragé le Syanatra-CBT à continuer la lutte, afin d’améliorer les conditions des travailleurs des collectivités territoriales. Mais dans le respect des règles de l’art, a-t-il prévenu. 

Le maire de Bobo s’est insurgé surtout contre certains agents déloyaux de la commune qui se font parfois défendre à tort par le syndicat. Pour lui, les agents ont des droits mais ils ne doivent aussi perdre de vue leurs devoirs qui sont de faire correctement leur travail.