Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé
Burkina: l'Assemblée nationale va financer la construction du siège du CFOP (Alassane Bala Sakandé)
Aéronautique: Airbus annonce la fin de la production de son géant des airs, l'A380
Football: Salitas FC et l'Etoile sportive du Sahel font un nul (0-0) à l'issue de la 2e journée de la Coupe de la Confédération 
Kenya: un léopard noir d'Afrique a été pris en photo, une première depuis un siècle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré va présenter sa déclaration de politique générale le lundi 18 février devant les députés
CAN U20: le Sénégal vainqueur de l'Afrique du sud (1 à 0) jouera la finale contre le Mali qui a éliminé le Nigéria

SOCIETE

Le mouvement citoyen pour l’émergence du Burkina Faso se veut une organisation de la société civile à vocation de travailler pour le développement durable, le changement de mentalités et de comportements, le renforcement de la cohésion sociale, la démocratie et de la bonne gouvernance au Burkina. La nouvelle association a été présentée aux hommes des médias le 1er décembre 2018 à la bourse du travail de Ouagadougou.


Le mouvement citoyen pour l’émergence du Burkina Faso, l’une des OSC qui a, à peine quelques mois d’existence, a pour vocation de travailler pour le développement durable, le changement de mentalités et de comportements, le renforcement de la cohésion et la paix sociale, la démocratie et de la bonne gouvernance au Burkina. Cela, à travers des activités de sensibilisation, d’information et de formation sur l’ensemble du territoire national. Cette nouvelle association à entendre Jules Tiendrébéogo son président, a pour objectif, de contribuer à l’éveil des consciences, lutter contre la pauvreté, le chômage des jeunes et des femmes, les changements climatiques, sensibiliser la population sur les valeurs démocratiques et l’intégration.

«Il s’agira pour nous, de promouvoir la paix sociale, la stabilité, le civisme, la sécurité routière et la solidarité, les actions de développement en faveur des jeunes, des femmes et des personnes vulnérables. Notre ambition est aussi de valoriser le capital humain, de promouvoir la salubrité par des actions afin de rendre les villes du Burkina propres et saines. Par ailleurs, nous œuvrons aussi à la promotion de l’accès aux logements décents. Dans le cadre de l’emploi des jeunes, nous nous sommes engagés pour l’insertion socio-professionnelle. Pour la promotion culturelle, nous allons initier des activités socio-culturelles et sportives», a laissé entendre M. Tiendrébéogo.

En droite ligne avec son slogan «Ensemble, construisons», le mouvement citoyen pour l’émergence du Burkina entend imprimer une nouvelle amorce dans le domaine agro-pastoral, éducatif et sanitaire. Aussi jeune qu’il soit, ce mouvement que dirige Jules Tiendrébéogo, par ailleurs journaliste, est déjà implanté dans les 12 arrondissements de Ouagadougou et dans les 6 communes rurales du Kadiogo. S’agissant des 13 régions du Burkina, les coordonnateurs selon le président, ont été déjà identifiés et installés.

Le lancement officiel de ses activités est prévu pour les semaines à venir à Ouagadougou. Un lancement qui sera aux dires des responsables du mouvement, marqué par la présentation de tous les responsables et le plan d’actions.   

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé