Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

SOCIETE

L 'opération de sécurisation transfrontalière entre les forces de défense et de sécurité (fds) du Burkina Faso, de la Côte d'ivoire et du Ghana dénommée Koundalgou II (cohésion en gourmanchteman )a pris fin le jeudi 22 novembre 2018. 

Le bilan de l'opération a été fait aux ministres en charge de la sécurité et de la défense des trois pays à Bouna en Côte d'Ivoire. Deux mille hommes dont 900 burkinabè ont été mobilisés pour l'opération. 

Au cours de cette manoeuvre conjointe de sécurisation de leurs frontières communes, les fds ont interpellé 150 présumés deliquants dont 15 sur le territoire burkinabé, saisi 11 véhicules, des motos, des armes, des munitions, du canabis et des liqueurs. Le poste de commandement (PC) de Koundalgou II basé à Bouna a aussi mené des activités civilo-militaires ayant permis d'offrir aux populations des soins de santé, la peinture des écoles et la réhabilitation des routes.

Pour le ministre de la Sécurité, Clément P. Sawadogo , le bilan est plus que satisfaisant .Outre les interpellations et les saisies, elle aura permis aux fds des trois pays de travailler ensemble, la mutualisation des équipements, des efforts et une meilleure connaissance des espaces. Les officiers et les soldats impliqués ont également renforcé leur cohésion. Clément P. Sawadogo ajoute que cette opération est le départ d'une autre forme de coopération. En effet , s'explique-t-il, des individus mal intentionnés utilisaient les frontières comme un passage pour échapper aux fds.

En rappel Koundalgou I avait été organisée en mai 2018 à Cinkansé Burkina, entre le Burkina Faso, le Bénin , le Ghana et le Togo. 

Koundalgou matérialise l'initiative d'Accra signé en novembre 2018 par les cinq pays de la sous-région à savoir le Burkina Faso, le Bénin la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Togo.

De retour de Bouna, le ministre de la Sécurité a fait une halte au poste de police frontière de Galcouli pour féliciter et encourager ses hommes dont le profionnalisme a permis de repousser une attaque d'individus armés le 1er sptembre 2018.

Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle M Secu.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé