Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

SOCIETE

«Innovation numérique pour la transformation structurelle de l’économie et de la société», tel est le thème de la 14ème édition de la Semaine nationale de l’internet et des TIC (SNI) qui se tient du 20 au 24 novembre 2018 à Ouagadougou. A l’occasion, une campagne nationale d’initiation à l’utilisation des Technologies de l’information et de la communication a été initiée pour permettre aux populations burkinabè de faire une utilisation judicieuse de l’outil informatique.


La création de blog personnel est l’une des thématiques qui fait objet de formation dans le cadre de cette 14è édition de la SNI. Apparu dans les années 70, le blog a connu sa véritable émergence dans les années 90 avec l’avènement de l’internet. Selon Van Marcel Ouoba, formateur sur la création des blogs, le père du blog au Burkina est le site lefaso.net qui au départ, récupérait des informations des uns et des autres pour les mettre en ligne. «Il a évolué au fur et à mesure pour devenir un site d’information aujourd’hui. Il y a aussi des personnes telles que Bassératou Kindo, la présidente des blogueurs du Burkina, Boureima Salouka, journaliste, Newton Ahmed Barry, l’actuel président de la Commission électorale nationale indépendante etc. qui ont utilisé et qui se sont fait découvrir grâce au bloging», révèle Van Marcel Ouoba.

Selon M. Ouoba, le bloging avait pour objectif au départ, de se départir des sites web pour avoir un cadre d’expression. «Il n’existe pas de Rédacteur en chef ni de Directeur de publication dans le bloging. Et on y dit tout contrairement aux médias classiques. Tout ce cumule en soit et on dit tout dans le bloging», explique le formateur.
«C’est un gain de plus en matière de connaissance des réseaux sociaux et ses opportunités. Et surtout les gardes fours qu’il faut pour ne pas se faire avoir par les cybercriminels sur internet. Donc c’est vraiment une formation qui est la bienvenue», témoigne Christian Somé de la Direction de la communication et de l’information du Premier ministère

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé