Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le gouverneur de l’Est met en garde les individus qui veulent «entraver la liberté d'action des troupes» de l'opération Otapuanu
Brésil: l'ancien président brésilien Michel Temer arrêté dans une enquête anticorruption
Nouvelle-Zélande: le pays interdit la vente de fusils d'assaut et semi-automatiques en réponse à l'attaque de Christchurch qui a fait 50 morts
Mozambique: 15 000 personnes encore menacées après le passage du cyclone Idai
Centrafrique: un accord trouvé entre le pouvoir et les groupes armés
Burkina: des membres du Conseil de sécurité des Nations unies annoncés à Ouagadougou le 24 mars prochain
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir

SOCIETE

Cette année, 12  villes du monde parmi lesquelles Ouagadougou ont été retenues par le Pape François pour célébrer la journée mondiale des pauvres. Sous le patronage du Cardinal Philippe Ouédraogo, en communion avec le Pape François et toute l’Eglise universelle, la capitale burkinabè va célébrer le dimanche 18 novembre 2018 la 2ème édition de la journée mondiale des pauvres (JMP). 

En prélude à cette journée, l’Archidiocèse de Ouagadougou a organisé une conférence de presse ce lundi 5 novembre 2018 afin d’apporter des précisions sur les préparatifs et le déroulement de la célébration.  C’est le 20 novembre 2016 que le Pape François a eu «l’intuition prophétique» de retenir comme dernier signe concret de l’année sainte extraordinaire de la miséricorde, la célébration de la journée mondiale des pauvres dans toute l’Eglise le 33e  dimanche du temps ordinaire dans l’année liturgique catholique. 

C’est dans cette optique que l’archevêque de Ouagadougou organisera et célébrera le dimanche 18 novembre la grande journée des pauvres dont le projet est «d’offrir un repas et des kits de vivres dans une ambiance conviviale à 3 000 personnes indigentes sans distinction d’ethnie ou de religion au palais des Sports de Ouaga 2000 avec la participation de 500 invités dans un esprit de partage et de solidarité».

L’objectif de cette journée selon le Cardinal Ouédraogo est de mener une réflexion sur la manière dont la pauvreté est au cœur de l’Evangile et au cœur de notre monde contemporain. «Tant que les pauvres croupissent à la porte de nos maisons, il ne pourra y avoir de justice ni de paix sociale» a indiqué l’archevêque de Ouagadougou.

Organiser une telle journée, selon le Cardinal, s’inscrit dans le but d’inviter les uns et autres à une rencontre authentique avec des milliers de frères et sœurs en situation de précarité. «Cette journée nous appelle à tendre la main aux pauvres et leur faire sentir la chaleur de l’Amour fraternel. Ainsi, tous ensemble, individuellement et communautairement, nous contribuerons à changer notre monde en le rendant meilleur par le partage et la solidarité» a expliqué l’Archevêque métropolitain de Ouagadougou.

Aux dires de Charles Sawadogo de la communauté de Sant’Egidio, «un grand repas» sera servi à plus de 3000 personnes qui viendront de différentes villes et localités du Burkina Faso. Ce sont, entre autres, les villes de Koudougou, Manga, Koupéla, Yako, Mogtedo, Kokologho, Boussé. C’est au total 23 bus qui seront mis à la disposition pour le transport de ces personnes. 

Cette journée placée sous le thème «un pauvre crie, le Seigneur entend»  constituera un témoignage fort par lequel se renouvellera le visage de l’Eglise et du monde en quête de réconciliation, de justice et de paix véritable et durable. Un triduum de prière est proposé et se tiendra du vendredi 16 au dimanche 18 novembre dans les différentes églises et la matinée à la Cathédrale.  Pour l’organisation de ce repas, aux dires du Cardinal, les quêtes des paroisses et institutions du dimanche 4 novembre 2018 seront acheminées à l’Archevêché de Ouagadougou. Côté budget, 40 millions environ devront être mobilisés pour le transport, la nourriture et les kits. Les chrétiens et hommes de bonne volonté sont sollicités pour soutenir l’initiative papale. 

 

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé