Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

SOCIETE

Le ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique(MJDHPC) a ouvert vendredi, les travaux d’un atelier de validation du rapport 2017. Cet atelier selon cette dépêche de l’AIB a pour objectif de réfléchir sur les 270 cas d’atteintes  et de violations des droits de l’homme enregistrés au Burkina Faso.

Selon la directrice de la protection contre les violations de droits humains Bernadette Kanazoé/ Ilboudo, le rapport de 2017 fait  état de deux cent soixante-dix(270) cas de violations des droits humains, enregistrés par les services en charge du ministère  de la MJDHPC. D’après elle, parmi les cas enregistrés, on  dénombre cent quinze(115) cas relatifs  aux droits civils et politiques, cent quarante-trois (143) cas relatifs aux droits  socioéconomiques  et culturels ainsi que douze(12) cas pour les droits de la solidarité.

Mme Kanazoé s’exprimait Vendredi à Ouagadougou, au cours d’un atelier de validation du rapport 2017 sur les cas de violation des  droits humains au Burkina Faso.

Elle a précisé  que le ministère note une régression de l’ensemble des cas  par rapport en 2016 avec  quatre cent trois(403)  cas de violation enregistrés au  total. «Cet atelier va permettre au ministère d’avoir la situation générale sur les violations des droits de l’homme  et de prendre des mesures appropriées pour lutter efficacement contre ce problème au Burkina Faso»,  a soutenu Bernadette Kanazoé/ Ilboudo.

Pour le secrétaire général (SG) du  MJDHPC, Théophile Sawadogo, le Burkina Faso s’est engagé dans la promotion et la protection des droits humains à travers plusieurs conventions de défense des droits  humains. M. Sawadogo a souligné que le pays  doit éviter la violation des droits humains par la prise des dispositions législatives et d’actions  en vue de promouvoir les  droits de l’homme.