Aujourd'hui,
URGENT
Algérie: Abdelmadjid Tebboune élu président avec 58,15%
Etats-Unis: la commission judiciaire valide l'acte d'accusation de destitution de Donald Trump
Justice: 99 dossiers enrôlés pour les sessions des pôles criminels de Ouagadougou et de Ouahigouya
Justice: les acteurs demandent à la France de clarifier sa position sur l'extradition de François Compaoré dans l'affaire Norbert Zongo
Burkina: au moins 15 terroristes neutralisés, une base démantelée, et de l’armement saisi à Kompienga dans la Région de l'Est
Gaoua: une tonne de denrées périmées saisie par la police
Roch Kaboré: "Je voudrais rassurer tous les déplacés internes de notre engagement à créer les conditions de leur retour dans leurs localités"
Climat: les glaciers du Groenland fondent sept fois plus vite qu’en 1990
11-décembre: "Pour bâtir ensemble un Burkina Faso prospère, nous devons nous départir de nos intérêts égoïstes" (Roch Kaboré) 
11-décembre: "J’ai décidé de commettre un groupe de travail pour l’écriture de l’histoire générale de la Haute-Volta au Burkina" (Roch Kaboré)

Photo de famille à l'issue de la visite

SOCIETE

Une délégation  du Conseil supérieur de la Communication (CSC) avec à sa tête  le conseiller Ismaël  Nignan était dans les locaux de  Fasozine dans l’après midi de ce vendredi 26 octobre 2018 pour une visite de courtoisie. 

La délégation constituée de deux conseillers et de trois techniciens de l’instance de régulation est venue s’enquérir des conditions de travail et de fonctionnement du groupe de presse.  Selon le conseiller Ismaël Nignan, leur visite avait pour but d’affirmer la disponibilité du CSC à collaborer en amont à chaque fois que le besoin se fera sentir.

« Le CSC  est disponible et  disposé  à collaborer avec vous en amont, à vous accompagner le  cas échéant  chaque fois que le besoin se fera ressentir.  La porte est ouverte pour des interrogations que vous pourrez être amené à vous poser par rapport aux aspects de votre profession » a affirmé Séraphine Eugénie Ouattara, conseiller et porte parole de la délégation. La délégation s’est dite éblouie et satisfaite  du  travail de qualité  abattu par le journal. Elle a réaffirmé sa  disponibilité  à travailler avec le groupe de presse afin de mener à bien le travail de régulation. « Nous savons que sans votre collaboration nous allons peut  être régulé mais pas forcément réussir et notre objectif c’est de réussir ensemble à réguler ce secteur» a ajouté madame Ouattara.

Par ailleurs, M. Nignan a transmis au Directeur général de Fasozine, Désiré Théophane Sawadogo les félicitations du président du CSC, Mathias Tankoano pour le travail de qualité abattu et les efforts consentis dans l'information quotidienne des citoyens. En outre, il a encouragé les responsables à continuer dans cet élan. A l'en croire, cette visite à Fasozine découle de la volonté du nouveau président de rapprocher davantage l'institution des médias.

Le directeur général de Fasozine a remercié le CSC pour cette démarche qui va certainement faciliter la collaboration entre les médias et l'instance de régulation. Le groupe de presse Fasozine est constitué d'un quotidien en ligne (www.fasozine.com) et d'un magazine bimestriel.

 

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé