Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)
Burkina: «Plus d'une dizaine de militaires» tués dans l’attaque de leur détachement
Soudan: le procès pour corruption d'Omar el-Béchir s'ouvre à Khartoum
Burkina: 270 776 personnes déplacées internes enregistrées à la date du 16 août, le plan d'urgence estimé à plus de 110 milliards de FCFA
Fada N'Gourma : décès de sa Majesté Kupiendieli, 31ème Roi du Gulmu, dans la nuit de vendredi 16 au samedi 17 août 2019. 
Soudan: le nouveau Premier ministre Abdalla Hamdok confirmé le 20 août
Hadj 2019:  "Le contingent burkinabè a enregistré au total cinq décès" (Abdoul Moumine Zoundi Ilboudo /Radio Oméga). 
Burkina  : 20 peaux de crocodiles et 2 pointes d’ivoire d’éléphants saisies par le service des Eaux et Forêts. 
Jeux africains : les Étalons juniors font match nul face au Nigéria ce 16 août 2019 (1-1). 
RDC: deux médicaments testés sur des malades sont parvenus à réduire significativement le taux de mortalité de Ebola

Ph: lefaso.net

SOCIETE

Les étudiants burkinabè au Maroc campent devant l’ambassade du Burkina au Maroc et menacent de ne partir que si le complément de bourse que l’Etat burkinabè est censé leur verser trimestriellement leur parviennent.


Il y a une semaine, en répondant aux internautes sur Twitter, le chef de l’Etat avait assuré que le complément de bourse des étudiants burkinabè au Maroc avait été viré. C’est de cette façon, assurent ces derniers dans une déclaration, qu’ils ont appris la nouvelle. «Nous ne savons pas sur quelles bases les collaborateurs de son Excellence lui ont donné cette information, mais nous tenons à informer l’opinion nationale que la première tranche de notre complément de bourse de l’année académique 2016-2017, censée nous parvenir début octobre 2016 et dont l’utilité première est la couverture de nos frais de rentrée universitaire n’est toujours pas à notre disposition», écrivent ces étudiants. Ce retard, disent-ils, les placent dans une fâcheuse posture, surtout qu’ils doivent s’acquitter des différentes factures (loyer, eau, électricité) et à et se nourrir.

Le complément de bourse - 48 000 FCFA le mois- qu’ils attendent est très «anecdotique et hautement insignifiante dans un pays où le SMIG est de 150 000FCFA», écrivent les étudiants. La dernière bourse qu’ils ont reçue daterait de juillet. Ce sit-in, assurent-ils est «L’ultime moyen d’expression à travers lequel nous espérons attirer l’attention des premières autorités dont nous relevons.»

Ils menacent de rester devant la représentation diplomatique jusqu’au virement de leur complément de bourse, de leur trousseau et de la première bourse de l’année 2017.  D’après nos confrères de LeFaso.net, le ministère en charge de l’Enseignement supérieur a tenu un conclave pour tenter de trouver une solution.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé