Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»
Vatican: le pape François se rendra aux Emirats arabes unis en février 2019 où il participera à une rencontre inter-religieuse
G5 Sahel: plus de 1 300 milliards de F CFA (2 milliards d'euros) mobilisés pour le financement du programme d’investissements prioritaires
Rwanda: l'opposante Diane Rwigara et sa mère acquittées d'incitation à l'insurrection
Burkina Faso: la justice française autorise l'extradition de François Compaoré, frère cadet de Blaise Compaoré, poursuivi dans l'affaire Norbert
Burkina: les syndicats de l'éducation appellent les enseignants à suspendre de toute forme d’évaluation pour compter de ce lundi 3 décembre
Région de l'Est: la gendarmerie déjoue une embuscade et abat 6 assaillants sur l’axe Fada-Bougui (lefaso.net). 
Etats-Unis: le 41e président américain, George H. W. Bush, est décédé ce vendredi 30 novembre 2018 à l'âge de 94 ans

SOCIETE

La famille du Dr Arthur Kenneth Elliot, médecin australien enlevé dans la nuit du 15 au 16 janvier 2016 à Djibo, dans la province du Soum, a lancé ce jeudi 11 octobre 2018 un appel aux ravisseurs, leur demandant de la contacter à elliottfamily@telegram. 

Dans une vidéo diffusée sur la page Facebook consacrée à sa libération, sa femme et son fils se relayent pour lancer en fulfulde -langue nationale parlée notamment dans le nord du Burkina- et en français, un message aux ravisseurs. 

«Le Dr Eliott a 84 ans et vit ses dernières années et je vous demande de le libérer», s’exclame ainsi son fils. «Ne mérite-t-il pas votre générosité?», questionne-t-il ensuite, faisant remarquer que cela fait longtemps qu’ils n’ont pas eu de nouvelles de la santé du médecin. «C’est un homme âgé et nous sommes très inquiets. Nous souhaiterions pouvoir communiquer avec vous au sujet de sa santé», ajoute-t-il.

Ce message, ils l'ont diffusé alors que cela fait 1000 jours que l'Australien est détenu

Mais conscient qu’il est peut-être difficile pour les ravisseurs d’entrer en contact avec elle, la famille a créé un compte Télégram. «Nous voudrions communiquer directement avec vous pour avoir des nouvelles de la santé de mon père. Nous vous demandons de nous contacter sur elliottfamily@telegram. Nous attendons votre réponse. Et que la paix soit avec vous», conclut le fils. 

Médecin-chirurgien australien installé dans la ville Djibo, depuis 1972, le Dr Arthur Kenneth Elliot avait fondé une clinique qui offrait des soins gratuits ou à coûts très réduits aux habitants de la localité et même au-delà.

Il a été enlevé dans nuit du 15 au 16 janvier 2016 avec son épouse au moment même où l’avenue Kwamé N’Krumah de la ville de Ouagadougou, était la cible des terroristes. 

Son épouse, Jocelyn Elliott, a été libérée en février 2016, mais le médecin reste toujours entre les mains de ses ravisseurs. 

L’Emirat du Sahara, une branche d’al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a revendiqué l’enlèvement.  Le 1er juillet 2017, la branche d'Al-Qaïda au Mali a diffusé une vidéo de six otages étrangers parmi lesquels Arthur Kenneth Elliott et le Roumain Iulian Ghergut, tous deux enlevés au Burkina Faso.