Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

SOCIETE

Le mouvement des jeunes Youth ending hunger (YEH) en collaboration avec l’ONG Hunger free world a organisé une conférence publique le 6 octobre 2018 à Ouagadougou. 8è du genre, cette conférence avait pour but, de sensibiliser la jeunesse estudiantine pour son implication dans le combat pour la constitutionnalisation du droit à l’alimentation.

Cette conférence publique avait pour thème : «L’implication de la jeunesse pour la constitutionnalisation du droit à l’alimentation au Burkina, quelles perspectives et quels moyens ?» Selon Etienne Yaméogo, coordonnateur national du mouvement YEH, l’objectif est de donner l’information nécessaire aux jeunes afin qu’ils s’impliquent dans ce combat. «Beaucoup de jeunes n’ont pas connaissance de la nécessité du droit à l’alimentation. Ensuite, nous les sensibilisons à voter Oui au cas où il y aurait un référendum sur la nouvelle Constitution dans laquelle ce droit est désormais consacré», fait remarquer M. Yaméogo.

Pour le conférencier Dissan Boureima Gnoumou, député-maire de Houndé et président du Réseau des parlementaires pour la sécurité alimentaire et la nutrition au Burkina, il y a suffisamment de quoi nourrir tous les habitants de la planète. Cependant, il y a encore la malnutrition qui sévit et près de 825 millions de personnes qui souffrent de ce fléau dont près de 815 millions dans les pays en voie de développement. «Même les pays en voie de transition nutritionnelle souffrent de cette faim et cela doit interpeller», fait remarquer le conférencier qui suggère donc l’implication des Etats africains dans la démarche.

Selon lui, la sous-alimentation à des causes multiples et très complexes. Pour lui, l’on ne devrait pas se limiter au fait que ce fléau soit lié forcement aux phénomènes sociaux que sont les guerres, les catastrophes naturelles etc. «Ce fléau peut être lié aussi à l’injustice sociale et la discrimination qui font que certains n’ont pas accès à la disponibilité. Lorsque nous voulons éliminer ces formes d’injustices sociales qui empêchent certains à avoir l’accès à l’alimentation, il est naturel qu’on en face un droit constitutionnalisé qui ne saurait être foulé au pied par qui que ce soit», indique M. Gnoumou.

Mais pour le spécialiste en nutrition et parlementaire, même si ce droit à l’alimentation est inscrit dans la Constitution au Burkina, il ne suffit pas d’avoir un document mais il faut le mettre en pratique. C’est pourquoi, il demande l’engagement de toute la jeunesse dans la vulgarisation de ce droit auprès des populations. Chose que fait déjà le mouvement YEH et l’ONG Hunger free world qui depuis un moment, multiplient le plaidoyer auprès des institutions burkinabè. En rappel, le mouvement YEH est un regroupement de jeunes volontaires œuvrant pour la réalisation du droit à l’alimentation au Burkina depuis 2011. 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé