Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

SOCIETE

Dans la nuit du vendredi 14 au  samedi 15 septembre 2018, huit personnes sont décédées dans deux attaques qualifiées de terroristes par le Gouvernorat de la région de l’Est. 

«Dans la nuit du vendredi 14 au  samedi 15 septembre 2018, deux attaques terroristes ont été perpétrées dans les villages de Diabiga (60 kilomètres de Pama) et Kompienbiga (15 kilomètres de Pama) relevant de la province de la Kompienga», rapporte un communiqué du Gouvernorat de la région de l’Est.

«Cette double attaque perpétrée contre des populations a coûté la vie à cinq personnes dans la mosquée du village de Diabiga et fait trois blessés dont un grave. Dans le village de Kompienbiga ce sont trois personnes qui seraient issues d'une même famille qui ont été froidement abattues», précise le communiqué.

Depuis quelques temps, la région de l'Est est en proie à des attaques menées par des individus armés non identifiés. 

Rien qu'au mois d'août, une vingtaine de personnes -des éléments des Forces de défense et de sécurité pour la plupart-, ont été tuées dans la région de l'Est.

Notamment cinq gendarmes et sept militaires qui ont trouvé la mort dans des attaques à l’engin explosif dans la région. 

Le 8 septembre 2018 le chef de l’Etat a convoqué un conseil supérieur de la défense pour examiner la situation sécuritaire préoccupante dans notre pays, en particulier dans la zone de l’Est.

Au terme des discussions, Roch Marc Christian Kaboré a annoncé que des dispositions seront prises incessamment en vue «d’éradiquer ce fléau» qui endeuille la Nation.   

 

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé