Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

SOCIETE

Dans la nuit du vendredi 14 au  samedi 15 septembre 2018, huit personnes sont décédées dans deux attaques qualifiées de terroristes par le Gouvernorat de la région de l’Est. 

«Dans la nuit du vendredi 14 au  samedi 15 septembre 2018, deux attaques terroristes ont été perpétrées dans les villages de Diabiga (60 kilomètres de Pama) et Kompienbiga (15 kilomètres de Pama) relevant de la province de la Kompienga», rapporte un communiqué du Gouvernorat de la région de l’Est.

«Cette double attaque perpétrée contre des populations a coûté la vie à cinq personnes dans la mosquée du village de Diabiga et fait trois blessés dont un grave. Dans le village de Kompienbiga ce sont trois personnes qui seraient issues d'une même famille qui ont été froidement abattues», précise le communiqué.

Depuis quelques temps, la région de l'Est est en proie à des attaques menées par des individus armés non identifiés. 

Rien qu'au mois d'août, une vingtaine de personnes -des éléments des Forces de défense et de sécurité pour la plupart-, ont été tuées dans la région de l'Est.

Notamment cinq gendarmes et sept militaires qui ont trouvé la mort dans des attaques à l’engin explosif dans la région. 

Le 8 septembre 2018 le chef de l’Etat a convoqué un conseil supérieur de la défense pour examiner la situation sécuritaire préoccupante dans notre pays, en particulier dans la zone de l’Est.

Au terme des discussions, Roch Marc Christian Kaboré a annoncé que des dispositions seront prises incessamment en vue «d’éradiquer ce fléau» qui endeuille la Nation.