Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

L’Etat major général des armées a confirmé l’attaque à la mine sur l’axe Fada-Pama du 5 septembre qui a causé la mort de deux militaires et blessé six. Selon ce communiqué, le véhicule des forces armées qui a sauté sur une mine était dans une mission de patrouille de contrôle sur le dit axe.

« Dans la matinée du 05 septembre 2018, lors d’une patrouille de contrôle de l’axe Fada-Pama, un véhicule des Forces Armées Nationales a sauté sur un engin explosif commandé dans la localité Bombontangou. Le bilan de cette attaque est de deux (02) militaires décédés et de six (06) blessés, tous évacués et pris en charge. 

Le Chef d’Etat-major Général des Armées présente ses condoléances à la famille éplorée et aux compagnons d’armes, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Il tient à rassurer les populations de l’engagement et de la détermination des Forces Armées Nationales à mener leurs missions de défense de l’intégrité du territoire et de protection des personnes et leurs biens. Plus que jamais, l’Armée a besoin du soutien de son peuple. Ensemble, nous vaincrons ».