Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

SOCIETE

 

Entre 500 et 600 sinistrés ont été enregistrés, suite une pluie torrentielle tombée dans la nuit du 28 au 29 août 2018 à Kongoussi, a appris l’AIB mercredi, auprès de l’Action sociale qui les a accueillis dans quatre sites.

 «La plupart des sinistrés ont eu leurs maisons envahies par les eaux. Nous dénombrons entre 500 et 600 personnes touchées par ces inondations. Et nous avons dégagé quatre sites (des écoles primaires) pour accueillir les sinistrés de façon provisoire. Aussi, le conseil national de secours d’urgence a été saisi et bientôt les victimes recevront les premières assistances», a confié à l’AIB, le Directeur provincial de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille du Bam, Abdoulaye Ouédraogo.

Il a précisé que les inondations survenues dans la nuit du 28  au 29 août 2018, ont  principalement touché les secteurs 1 ; 5 et le village de Sanrgho dans la commune de Kongoussi.

Le secrétaire général de la province du Bam Armand Dambré qui s’est rendu sur les lieux, a manifesté la compassion de l’administration aux victimes.

 Il a aussi invité la population à manifester sa solidarité en hébergeant certains sinistrés.

Selon des témoignages, la majorité des sinistrés du secteur 1 est installée sur une zone inondable et non lotie.

D’autres riverains indexent «la mauvaise» exécution des travaux de la route Kongoussi-Yargo qui selon eux, aurait amplifié les dégâts.

Agence d’Information du Burkina

 

 

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé