Aujourd'hui,
URGENT
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)
Cybercriminalité: une opération policière internationale démantèle un réseau de cybercriminels ayant fait plus de 40 000 victimes dans le monde
Soudan: retour au calme à Khartoum malgré la suspension des pourparlers
Burkina: 88 conventions à hauteur de 1 176 milliards de F CFA signées en 2018 (Discours sur la situation de la nation)
Burkina: le Premier ministre Dabiré a exposé ce jeudi 16 mai son discours sur la situation de la nation, pour lui le bilan est plutôt satis
Niger: 17 militaires tués et 11 autres  portés disparus au cours d'une embuscade à Baley Beri, près de la frontière avec le Mali

SOCIETE

 

Entre 500 et 600 sinistrés ont été enregistrés, suite une pluie torrentielle tombée dans la nuit du 28 au 29 août 2018 à Kongoussi, a appris l’AIB mercredi, auprès de l’Action sociale qui les a accueillis dans quatre sites.

 «La plupart des sinistrés ont eu leurs maisons envahies par les eaux. Nous dénombrons entre 500 et 600 personnes touchées par ces inondations. Et nous avons dégagé quatre sites (des écoles primaires) pour accueillir les sinistrés de façon provisoire. Aussi, le conseil national de secours d’urgence a été saisi et bientôt les victimes recevront les premières assistances», a confié à l’AIB, le Directeur provincial de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille du Bam, Abdoulaye Ouédraogo.

Il a précisé que les inondations survenues dans la nuit du 28  au 29 août 2018, ont  principalement touché les secteurs 1 ; 5 et le village de Sanrgho dans la commune de Kongoussi.

Le secrétaire général de la province du Bam Armand Dambré qui s’est rendu sur les lieux, a manifesté la compassion de l’administration aux victimes.

 Il a aussi invité la population à manifester sa solidarité en hébergeant certains sinistrés.

Selon des témoignages, la majorité des sinistrés du secteur 1 est installée sur une zone inondable et non lotie.

D’autres riverains indexent «la mauvaise» exécution des travaux de la route Kongoussi-Yargo qui selon eux, aurait amplifié les dégâts.

Agence d’Information du Burkina

 

 

 

 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé