Aujourd'hui,
URGENT
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)

SOCIETE

Durant la période du 1er mai au 7 aout 2018, les inondations et les vents violents qu’a connus le Burkina a fait officiellement 4922 sinistrés répartis dans 7 régions (Boucle du Mouhoun, Centre, Centre-Nord, Centre-Ouest, Hauts-Bassins, Nord et Sahel). C’est ce qu’a annoncé le ministère en charge de la Solidarité nationale dans un communiqué rendu public ce mercredi 8 aout.

Selon les statistiques compilées au niveau des démembrements du Conseil national de Secours d'urgence et de réhabilitation (Conasur), sept régions ont donc été touchées par les inondations et les vents violents. Ce qui a occasionné au total 4922 sinistrés soit 989 hommes, 1266 femmes et 2667 enfants. Selon toujours la même source, il y a parmi les sinistrés 48 personnes handicapées, 65 femmes enceintes et 359 femmes allaitantes. Le ministère déplore également le décès de sept personnes et 28 blessés. Aussi, 512 personnes se retrouvent sans abris.

En outre, au titres des dégâts, 420 habitations ont été soient décoiffées ou effondrées et 15 greniers totalement détruits.  

La ministre Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal a affirmé que les différents démembrements de la Conasur ont pris les dispositions nécessaires pour l’évaluation de l’ampleur des catastrophes sur tous les plans et surtout  pour cerner les différents besoins. Elle a salué l’accompagnement des organisations locales et des collectivités dans la prise en charge des sinistrés. 

«  Je voudrais réitérer mon appel à renforcer la vigilance à tous les niveaux pour réduire au maximum l’ampleur de ces catastrophes. A cet effet, j’invite toutes les populations des régions notamment celles vivant dans les zones à risque à prendre toutes les dispositions pour préserver leurs vies et leurs biens » a conclu la ministre. 

 

 

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé