Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la CPI rejette la demande de maintien en détention de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé et autorise leur libération immédiate
Burkina: un citoyen canadien a été enlevé sur un site d’exploration minière situé dans la pronvince du Yagha (Région du Sahel)
Brexit: les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit par 432 voix contre
Justice: la CPI acquitte Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé et exige leur libération immédiate
Ouagadougou: un mort dans une explosion dans une villa contenant des substances explosives au quartier Silmiyiri (arrondissement 9)
Football: Salitas FC a été battu (1-0) par Al Nasr de Benghazi au match aller du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération
Mali: le Comité International de la Croix-Rouge dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire
Criminalité faunique: deux présumés trafiquants burkinabè interpellés avec des peaux de cinq félins par le ministère de l'environnement
Burkina: l'Etat d'urgence prorogé pour une durée de 6 mois par l'Assemblée nationale
Burkina: le Colonel-Major Moïse Mimingou est nommé Chef d’Etat-Major Général des Armées

photo: lefaso.net

SOCIETE

Le palais de la jeunesse et de la culture  Jean- Pierre Guingané de Ouagadougou a abrité  la cérémonie de  remise de prix aux lauréats de la 12éme édition du jeu concours Kouka le samedi 28 juillet 2018.  A travers cette activité, le Réseau national de lutte anti-corruption a voulu honorer « ces jeunes soldats » de la lutte anti-corruption que sont les élèves du primaire et du post primaire  âgés de 7 à 16  ans. Notons que  l’objectif de la Bande dessinée « Kouka » est de sensibiliser la jeunesse scolarisée du Burkina Faso sur les méfaits de la corruption à travers le divertissement. 

Fondée il y a 17 ans, la Bande dessinée Kouka se veut un bulletin d’information annuel de la jeunesse scolaire au Burkina Faso. Cette année,  le jury a enregistré  un total de  2858 candidats dont 2041 pour le primaire et 817 pour le post primaire avec  une forte participation de filles soit un nombre de 1532 filles  contre 1326 garçons. Kouka N° 17 a abordé la thématique de la corruption ou le « deal » dans les marchés publics. 

Pour Sagado Nacanabo, le secrétaire exécutif adjoint du Ren-lac, cette bande dessinée illustre bien la situation actuelle avec l’écroulement d’écoles dans plusieurs localités de notre pays. C’était le lieu pour lui d’interpeller le gouvernement afin qu’il prenne des sanctions appropriées contre ces types d’entrepreneurs mais aussi contre ces fonctionnaires qui, par le biais de la corruption sacrifient la vie des enfants et l’avenir du pays. « La veille et le contrôle des citoyens sont des mécanismes appropriés pour contrer ou minimiser les ‘’deals’’ rencontrés dans le secteur de la commande publique » a-t-il ajouté. 

Selon le président du jury, Dramane Koné « cette 12e  édition du jeu concours s’est déroulée selon l’orientation donnée  par la direction du Ren-Lac. Le jeu s’est déroulé en deux étapes  c’est-à-dire une présélection et une composition sur table ; la composition sur table s’est déroulée dans les 5 CRAC (comité régional anti-corruption) du Ren-Lac et au siège à Ouagadougou  dans le souci d’accroitre la participation des candidats des autres  régions et de les rapprocher  du lieu de composition». Au final, 124 candidats ont pris part à la composition sur table.

Pour cette édition, les gagnantes du « prix de la participation féminine » ont reçu chacune la somme de 35 000 F CFA dont une bourse d’étude de 25 000 F CFA, un livre d’orthographe et le rapport 2017 du Ren-Lac. Les bénéficiaires des prix d’encouragement ont reçu chacun la somme de 35 000 F CFA dont une bourse d’étude de 25 000 F CFA, un sac d’école, un livre d’orthographe et également le rapport 2017.

Quant aux lauréats du jeu concours du primaire et de l’enseignement secondaire, le 1er avec  une moyenne de 17,5/20  a reçu la somme de 160 000 F CFA soit une bourse d’étude de 100 000 F CFA, un vélo, un sac d’école, un roman et une attestation. Le deuxième a reçu la somme de 125 000 F CFA dont une bourse d’étude de 100 000 F CFA, un dictionnaire, un roman, un sac et une attestation. Les organisateurs ont lancé un appel à tous les jeunes du Burkina Faso à s’engager résolument dans la lutte contre la corruption  car c’est par eux que le pays trouvera le salut.