Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

SOCIETE

Après plusieurs jours de tractation à propos de ce que la Coordination des comités CGT-B de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) qualifie de «recrutement frauduleux» à la CNSS, le Directeur des ressources humaines, Norbert Zeda a finalement été débarqué de ses fonctions le vendredi 13 juillet dernier.


On se rappelle que le 4 juillet dernier, le comité CGT-B/CNSS dénonçait le manque de volonté de la direction générale de clarifier les choses par une enquête sur le processus tant décrié. Le comité CGT-B/CNSS a même entrepris plusieurs actions. Notamment la saisine du secrétariat exécutif du Réseau national de lutte anti-corruption ; du président du Conseil d’administration de la CNSS et le Contrôleur général d’Etat.

Joint au téléphone dans la soirée du dimanche 15 juillet 2018, Justin Kienou, secrétaire général adjoint du comité CGT-B/CNSS a indiqué que la direction n’a pas indiqué les motifs de sa décision de débarquer le DRH de ses fonctions. Toutefois, M. Kiénou indique que la lutte va se poursuivre. «Ce n’est pas le fait de décharger le DRH de ses fonctions qui nous préoccupe. Nous réclamons l’annulation pure et simple du test», martèle Justin Kiénou. Il ajoute d’ailleurs que le syndicat continuera la lutte jusqu’à obtenir satisfaction.

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé