Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

SOCIETE

Former 15 millions de Burkinabè à l’auto-emploi pour transformer le Burkina en Chine populaire, tel est l’objectif de l’Association Wendkouni pour le développement de l’Afrique à l’horizon 2021. Ce projet qui est dans sa phase active depuis le 23 juin 2018, a été présenté à sa majesté le Mogho Naaba Baongho, empereur des Moosé ce mardi 26 juin 2018.

Le pasteur Wendlarima Hermann Sawadogo, président de l’Association Wendkouni pour le Développement de l’Afrique (AWDA), était chez sa majesté le Mogho Naaba Baongho, pour lui présenter ladite association et lui faire part des activités de formation professionnelle dans divers métiers. En effet dans le cadre de la campagne de formation de masse qu’elle a entreprise sur l’ensemble du territoire burkinabè, l’AWDA donne des formations gratuites en menuiserie, saponification, l’irrigation goutte à goutte, élevage etc. au profit des populations. Au total, ce sont 12 modules de formation dont le développement personnel.

Transformer le Burkina en Chine populaire à travers  la formation des populations à l’auto-emploi est possible selon le pasteur Sawadogo. «La formation professionnelle de plus de 15 millions de personnes, permettra à chaque citoyen de se faire des revenus par la connaissance d’un métier. Il est possible de produire et de consommer sur place au Burkina, des produits qui sont importés grâce à la formation professionnelle aux techniques de production», foi de M. Sawadogo.

En retour, l’empereur des Mossé s’est réjoui des activités de développement que mène l’association et l’a encouragé à continuer pour le bien-être des populations.