Aujourd'hui,
URGENT
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)
Burkina: «Plus d'une dizaine de militaires» tués dans l’attaque de leur détachement
Soudan: le procès pour corruption d'Omar el-Béchir s'ouvre à Khartoum
Burkina: 270 776 personnes déplacées internes enregistrées à la date du 16 août, le plan d'urgence estimé à plus de 110 milliards de FCFA
Fada N'Gourma : décès de sa Majesté Kupiendieli, 31ème Roi du Gulmu, dans la nuit de vendredi 16 au samedi 17 août 2019. 
Soudan: le nouveau Premier ministre Abdalla Hamdok confirmé le 20 août

SOCIETE

Le Certificat d’étude primaire (CEP), session 2018,  a débuté ce mardi 19 juin 2018 sur toute l’étendue du territoire national. Cette année, ils sont plus de 388 000 candidats à composer les épreuves du premier examen scolaire. Le top départ été donné officiellement ce mardi matin par le ministre en charge de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro à l’école primaire publique de Sonré dans la circonscription d’éducation de base de Komsilgha (Province du Kadiogo).

L’examen a commencé avec l’épreuve de rédaction. « Tu as déjà assisté à une fête. Raconte » tel a été le contenu du sujet soumis simultanément à l’ensemble des candidats.

« Je voudrais d’abord féliciter le corps enseignant, qui malgré la crise que le Mena a connu a travaillé d’arrache-pied pour que ces examens se tiennent à bonne date en respectant le nouveau calendrier (…) Je voudrais aussi féliciter tous les acteurs du système éducatif qui travaillent également dans l’organisation de  ces examens que nous avons lancé. Je voudrais rassurer les parents d’élèves de notre pays  que tout est mis en œuvre pour que cette session se passe dans les bonnes conditions » a fait savoir le ministre Ouaro.

Plusieurs élèves de la partie nord du pays (Région du Sahel et du Nord) ne prendront pas part à cette session du CEP à cause  la menace terroriste qui a perturbé le déroulement normal des cours dans ces régions. « Pour ces élèves, un dispositif spécial est en train d’être mis en œuvre de façon à ce qu’ils puissent recevoir des cours sur une période donnée afin de prendre part à une session spéciale de l’examen », a laissé entendre le ministre en charge de l’éducation nationale.

Pour cette session 2018 du CEP, les candidats sont au nombre 388.897 dont 305 en situation de handicap. Ils sont répartis dans 594 jurys pour un total de 1843 centres de compositions. Le CEP va se dérouler du 19 au 28 juin prochain.

 

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé