Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: lancement d’un programme d’approvisionnement en eau pour plus d’un million de personnes (AIB)
Etats-Unis: l’ancien vice-président Joe Biden candidat à l’investiture démocrate
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)

SOCIETE

Les fidèles musulmans du Burkina Faso ont célébré ce vendredi 15 juin, la fête de l’Aïd el filtre, appelé communément Ramadan, au cours de laquelle, ils ont prié pour la paix et la cohésion sociale dans le pays. Selon cette dépêche de l’AIB, la paix et la cohésion sociale ont été au centre des prières.

Selon le premier adjoint au grand Iman de Ouagadougou,  Adama Zoungrana, aucun pays dans le monde ne peut se développer sans la paix. M. Zoungrana s’exprimait vendredi à Ouagadougou, à l’occasion de la prière du Ramadan. Pour lui, les fidèles musulmans du Burkina Faso ont prié pour une paix durable et une cohésion sociale, signe de progrès pour la patrie. Il a imploré Allah d’assister le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, dans sa quête de sécurisation des biens et des personnes dans le pays. « Nous demandons au bon Dieu de nous épargner des terroristes au Burkina», a- t-il imploré.

Adama  Zoungrana a, par ailleurs, salué la cohabitation pacifique entre les différentes confessions religieuses, qui demeurent une richesse culturelle au pays des Hommes intègres. Il a souhaité prompt rétablissement aux malades, notamment au grand Imam de Ouagadougou, El  Hadji  Aboubacar Sana  pour des soins.

De l’avis du président des affaires islamiques de la communauté musulmane du Burkina (CMBF), Cheick Mahamadou Bandé, le Burkina est  la troisième puissance en matière de cohabitation religieuse après les Etats-Unis d’Amérique et la Russie. A entendre, M. Bandé, il faut travailler davantage à consolider et à pérenniser ce mode de vivre en commun pour les futures générations. «Nous avons une richesse et nous devons la sauvegarder pour une cohabitation pacifique », a- t-il soutenu.

Le Cardinal de Ouagadougou, Mgr Philipe Ouédraogo, ayant participé à la prière de l’Aïd el filtr, dit être venu souhaiter, bonne fête aux musulmans du Burkina. Le cardinal a invité les Burkinabè, à rester dans la même dynamique de vie en société, car, a-t-il soutenu, « nous sommes tous égaux devant Dieu». Le ministre en charge des Cultes, Siméon Sawadogo a assisté également à la grande prière. 

Agence d’information du Burkina

no/ak

 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé